samedi 23 février 2019
Questions à...
Le président de la fédération de commerçants Shop In Dijon multiplie les rendez-vous à tous les échelons politiques pour obtenir de l’aide. Il tire la sonnette d’alarme : «si le mouvement des Gilets Jaunes perdure, ce sera une catastrophe». «On est en moyenne à moins 40% de chiffre d’affaire en décembre et janvier» confie-t-il dans une interview à Infos-Dijon.
> Opinion > Autres opinions

GILETS JAUNES : «La catastrophe guette le petit commerce» déplore la CPME

12/02/2019 11:11Imprimer l’article
La confédération des petites et moyennes entreprises tire la sonnette d’alarme : «les commerçants ne sont en rien responsables de la situation actuelle. Eux aussi sont excédés par les taxes et les impôts»
Communiqué de la CPME :

Samedi après samedi la situation devient de plus en plus catastrophique pour des milliers de commerçants à travers tout le territoire. Pour éviter les dégradations et pillages nombre d’entre eux préfèrent baisser le rideau se privant ainsi de ce chiffre d’affaires dont ils ont tant besoin. D’autres, pourtant situés à l’écart des zones de manifestations, constatent une baisse de fréquentation.

Le chiffre d’affaires perdu ne se rattrape pas. Les dispositifs de soutien mis en place par le gouvernement n’y changent malheureusement rien.

Aujourd’hui les résultats sont là : 70.000 personnes sont en activité partielle, plus de 5.000 établissements sont concernés. Et dans 93% des cas il s’agit de PME.

Maintenant il est temps que cela cesse.

Les commerçants ne sont en rien responsables de la situation actuelle. Eux aussi sont excédés par les taxes et les impôts. Eux aussi sont victimes de réglementations tatillonnes qui les étouffent. Ceux qui manifestent doivent comprendre qu’ils seront les premiers à subir les conséquences de la disparition programmée de ces milliers de commerçants de proximité condamnés, de leur fait, à une double peine. 
?>