mardi 22 mai 2018
Questions à...
Médecin régulateur au Samu 21 et conseiller départemental, Christophe Avena décrit les difficultés des médecins régulateurs, confrontés à une augmentation continue des appels. Sans se prononcer sur le contenu de la conversation entre le Samu de Strasbourg et Naomi Musenga, il note une anomalie dans cette affaire, symptomatique d'un manque de médecins régulateurs.
> Opinion > De droite

CÔTE-D'OR : «Mme la Préfète, nous ne voulons pas être les laissés-pour-compte de la République »

21/02/2017 13:43Imprimer l’article
Communiqué de Laurent Schembri :

Suite à la réunion des maires du SIVOM de Recey-sur-Ource qui s’est tenue le 14 février 2017, nous avons adressé un courrier à Mme la Préfète de Région au sujet de la réforme de l’instruction des cartes d’identité.
Nous lui faisons part de notre profond désarroi face à cette mesure ruralicide qui entraine un nouvel affaiblissement des communes et des services à la population.
En s’attaquant à un symbole républicain fort, cette réforme éloigne un peu plus la République des habitants.
Nous croyons que nos territoires ruraux doivent être des lieux d’innovation, d’expérimentation et de collaboration pour s’adapter aux évolutions de notre société, avec au cœur de nos décisions, le respect de chaque habitant qui a fait le choix de vivre dans nos villages.
C’est pourquoi, nous proposons à Mme la Préfète de bien vouloir étudier la possibilité de mettre en place un Dispositif de Recueil « Intercommunal » afin que nous puissions continuer à assurer, en proximité, ce que nous considérons être l’une de nos missions premières, le service à la population de nos communes !

Laurent SCHEMBRI
Président du SIVOM de Recey-sur-Ource
Maire de Faverolles-lès-Lucey