mardi 21 novembre 2017
Questions à...
Un an après son élection, le premier secrétaire de la section PS de Dijon revient sur l'année écoulée et parle de l'avenir dans une longue interview accordée à Infos-Dijon : l'échec du PS aux élections présidentielles et législatives, le processus de refondation du parti, la concurrence de La France Insoumise, la politique de La République en Marche, ou encore la mairie de Dijon… Tous les sujets sont abordés, sans langue de bois.
> Opinion > De droite

DIJON : «Effectifs de policiers : allons au-delà des effets d'annonce !» répond Emmanuel Bichot

13/09/2017 19:04Imprimer l’article
Le groupe d'opposition municipale Agir Pour Dijon dénonce notamment «un rattrapage du retard accumulé par la majorité» après l'annonce de renforts de police nationale.
Communiqué du groupe municipal d’opposition Agir Pour Dijon :

La sécurité et la tranquillité publique sont au cœur des préoccupations des Dijonnais.

Malheureusement la situation se dégrade au fil des années, avec la montée de la petite et moyenne délinquance.

Nous pensons qu’une réponse puissante est nécessaire, qui passe notamment -mais pas seulement - par les effectifs.

La municipalité a commis la faute de réduire les effectifs de la police municipale d’un tiers entre fin 2012 (63 agents) et fin 2016 (46 agents). La baisse s'est poursuivie durant l'année 2016, au contraire des effets d'annonce de la municipalité en septembre !

La police nationale sur la circonscription de Dijon a également perdu 30 policiers depuis le changement de majorité municipale en 2001, sans compter la réduction du nombre d'adjoints de sécurité.

Le maire de Dijon annonce aujourd'hui que, selon lui, une trentaine de policiers supplémentaires doivent être affectés par le ministère de l'Intérieur. Il évoque la métropole, mais il s'agit sans doute de la circonscription de police.

Tout effort de rattrapage du retard accumulé est bienvenu, mais doit être accueilli avec réalisme.

Tout d'abord la montée du DFCO en Ligue 1 génère mécaniquement un besoin supplémentaire d'une quinzaine de postes, qui n'avait pas été pris en compte à ce jour.

En second lieu, compte tenu des mouvements de mutations et de départs à la retraite, il est peu probable que nous disposions réellement de moyens supplémentaires.

Dans le même temps, les dotations pour les réservistes et les adjoints de sécurité sont fortement amputées.

Nous resterons très vigilants sur cette question, en souhaitant toute la transparence nécessaire et surtout des résultats concrets.

Groupe municipal d’opposition Agir Pour Dijon
Emmanuel Bichot, président, Bernard Bonoron, Stéphane Chevalier, Marie-Claude Mille, Chantal Outhier
43, rue Parmentier 21000 Dijon
agirpourdijon@gmail.com