dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Opinion > De droite

OPINION : «Alerte sur l’état du réseau d’eau potable à Dijon»

12/02/2018 17:29Imprimer l’article
Le groupe municipal d'opposition Agir Pour Dijon dénonce «le déficit d'investissement dans le renouvellement du réseau» et demande une enquête après la rupture de canalisation au rond-point Saint-Exupéry.
Communiqué du groupe Agir Pour Dijon :

Une canalisation d'eau potable en fonte de gros diamètre a rompu sous la chaussée du rond-point Saint-Exupéry, ce lundi 12 février, en milieu de journée.

Il s'agit d'un incident grave avec l'inondation du quartier et la formation d'un cratère imposant au milieu de la chaussée, fort heureusement sans avoir fait de blessé.

L'alimentation en eau potable a été coupée dans plusieurs secteurs de Dijon. Plusieurs sinistres sont à déplorer à proximité.

Cet incident vient illustrer le déficit d'investissement dans le renouvellement du réseau d'eau potable de Dijon, que nous dénonçons régulièrement et qui se manifeste par ailleurs par les problèmes d'eau colorée.

Le taux de renouvellement du réseau est en effet tombé à 1,3% par an, suite aux avenants adoptés récemment par la majorité au conseil municipal et au conseil métropolitain, ce qui est notablement insuffisant pour assurer la sécurité et la qualité du réseau.

Nous demandons qu'un enquête soit diligentée sur les circonstances particulières de cet incident, et qu'un rattrapage d'investissement soit engagé rapidement pour remettre en état le réseau.

Groupe municipal Agir pour Dijon
Emmanuel Bichot, président,
Bernard Bonoron, Stéphane Chevalier, Chantal Outhier, Marie-Claude Mille