mercredi 20 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Opinion > De droite

OPINION : «Dijon Métropole, l'inquiétant silence de Talant»

27/03/2017 19:26Imprimer l’article
La question de la transformation du Grand Dijon en métropole est décisive pour l'avenir de nos territoires, en particulier pour les communes périphériques comme Talant.
Alors que le Grand Dijon a statué sur cette transformation lors du Conseil communautaire du 6 mars, la question est maintenant posée aux Conseils municipaux des 24 communes de l'agglomération. Un véritable débat doit avoir lieu au sein de nos communes, afin d'adopter des positions claires et de ne pas voter aveuglément cette bascule irréversible sans garanties concrètes.
Or, surprise : lors du Conseil municipal de Talant jeudi 23 mars, la question de la transformation du Grand Dijon en métropole était absente de l'ordre du jour ! Ceci, alors même que le Maire de Talant venait déjà de pratiquer la politique de la "chaise vide" lors du Conseil du Grand Dijon le 6 mars.
Répondant à notre demande d'explications, ce dernier nous a seulement annoncé qu'il attendait plus d'informations de la part du Grand Dijon. Comment gagner du temps... ou plutôt en perdre.
En effet, alors que la naissance de Dijon Métropole pourrait être actée dès le 15 avril par décret du Premier Ministre, il paraît peu probable que le Conseil municipal de Talant se réunisse à nouveau d'ici là.
Troisième ville de l'agglomération dijonnaise, Talant devrait pourtant avoir son mot à dire sur cette question cruciale.
En effet, outre les risques de surcoûts liés à l'alourdissement de la structure, cette nouvelle étape menace un peu plus l'identité et les spécificités de nos communes, alors que le projet d'agglomération porte des choix de société inquiétants :
- peu d'ambition pour le développement économique, une fiscalité locale décourageant les entreprises et l'emploi ;
- une politique de circulation et transports idéologique et incohérente ;
- un PLUi favorisant un bétonnage intensif ;
- une politique de cohésion sociale inefficace.
Nous regrettons que le Maire de Talant choisisse ainsi le silence, au Conseil municipal de Talant comme à celui du Grand Dijon.
Talant ne se prononce pas, mais "qui ne dit mot consent". C'est sans doute le but recherché.

Cyril GAUCHER et les élu-e-s du groupe TALANT DEMAIN

 
?>