jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Opinion > De droite

OPINION : «Pour que la Ville de Dijon parraine un nouveau bâtiment militaire»

07/09/2018 11:44Imprimer l’article
L’association «Dijon Ensemble» souhaite que Dijon, à travers son Amicale de la Marine, reçoive quelques-unes des pièces symboliques du bâtiment qui sera désarmé, comme sa barre, sa flamme de guerre ou sa cloche.
Communiqué de l’association «Dijon Ensemble», groupe municipal d'opposition :

«Le Cassard» est une frégate anti-aérienne de la Marine Nationale. Elle a notamment participé en avril dernier à l’opération Hamilton et ses missions conjointes à la France, aux États-Unis et au Royaume-Uni au large de la Syrie.

Dijon a l’honneur d’être sa ville marraine depuis mai 1987, ce qui contribue à entretenir un lien particulier entre notre ville et notre armée.

Basé à Toulon, «Le Cassard» a fait son temps et le Ministère des Armées a annoncé son désarmement à l’été 2019.

Dans ce contexte, nous souhaitons que Dijon, à travers son Amicale de la Marine, reçoive quelques-unes des pièces symboliques du bâtiment, comme sa barre, sa flamme de guerre ou sa cloche.

Nous approuvons la démarche entreprise par le Maire de Dijon et son adjointe chargée des anciens combattants consistant à indiquer sans tarder au Gouvernement et à l’Association des Villes Marraines des forces armées que notre Ville, sitôt le désarmement effectif, demanderait à parrainer un nouveau bâtiment.

Nous espérons une mobilisation forte et unanime des élus et acteurs Dijonnais pour permettre à ce projet d’aboutir.

Laurent BOURGUIGNAT, Président de Dijon Ensemble, Conseiller municipal de Dijon, Virginie VOISIN-VAIRELLES, Conseillère municipale de Dijon, Christophe SIMON (Projet, sécurité), Marie-Hélène GOMIS (Projet, économie), Corinne SPELLAT (Projet, famille), Henri-Bénigne de VREGILLE (Projet, culture et centre-ville).