mercredi 20 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Opinion > De droite

OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE : «Peut-on tout se permettre le dimanche à Dijon ?»

07/09/2018 16:09Imprimer l’article
C'est la question que se pose le groupe municipal Construire Dijon Autrement, qui constate que des ouvertures dominicales persistent alors que le centre-ville de Dijon n'est plus classé Zone Touristique Internationale (ZTI).
Communiqué du groupe municipal Construire Dijon Autrement :

Le classement du centre-ville historique en zone touristique internationale (ZTI) permettait aux commerces employant du personnel d’ouvrir tous les dimanches. Mais quatre mois après la décision du tribunal administratif, le centre-ville de Dijon n’est plus une ZTI.

De ce fait, l’arrêté municipal du 18 décembre 2017 précise les cinq dimanches d’ouverture des commerces (hors ZTI) qui emploient des salariés et qui sont pour 2018 : le 14 janvier, le 1er juillet, le 9 septembre et les deux dimanches avant Noël, à savoir le 16 et le 23 décembre.
Ce week-end, la braderie se déroulera en centre-ville comme l’an dernier le samedi, mais aussi le dimanche. Nous supposons que cette ouverture dominicale se fait sous le couvert de l’arrêté municipal, malgré une rédaction pour le moins hasardeuse, et donc hors ZTI.

Si le Maire (PS) de Dijon peut autoriser des ouvertures dominicales - cinq pour 2018 -, il est grand temps qu’il se préoccupe également des fermetures les autres dimanches. En tant que 1er magistrat de la ville, le respect de la loi doit être une priorité. Même si cela va à l’encontre de ses idées politiques, il est de son devoir d’expliquer à certains commerçants de l’ex-ZTI qu’ils ne peuvent plus ouvrir tous les dimanches, et que les commerçants employant des salariés devront désormais rester fermés tous les dimanches jusqu’au dimanche 16 décembre 2018.

Après son échec marqué par l’annulation par le tribunal administratif de la ZTI, nous invitons le Maire de Dijon, président de Dijon Métropole, à organiser dès à présent les ouvertures dominicales pour 2019 et à faire preuve de plus de transparence et de poigne dans l’application du droit commun. Le groupe municipal Construire Dijon Autrement l’invite, comme il est d’usage, à consulter les organisations syndicales d’employeurs et de salariés afin de trouver un accord au plus vite, pour éviter l’anarchie dans l’offre commerciale. En effet, l’harmonie d’ouverture est nécessaire au dynamisme commercial du centre-ville, à une meilleure lisibilité pour les consommateurs, mais aussi à toutes les zones commerçantes de la Métropole.

Il est impératif que les rapports soient votés dans les différents Conseils Municipaux et à la Métropole avant la fin de l’année. Défendre l’attractivité de Dijon et de la Métropole est une priorité du Groupe municipal Construire Dijon Autrement.

Franck AYACHE et François HÉLIE
Groupe municipal Construire Dijon Autrement
 
?>