dimanche 26 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Opinion > De gauche

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La France Insoumise 21 soutient les personnels en grève du CHU Dijon-Bourgogne

03/10/2018 08:31Imprimer l’article
La France Insoumise 21 apporte son soutien aux grévistes, «ainsi qu’à l’ensemble des personnels du CHU Dijon-Bourgogne». «C’est l’ensemble de l’hôpital public qu’il faut sauver» juge le mouvement.
Communiqué de La France Insoumise 21 :

Depuis le 1er octobre 2018, les médecins du Centre Régional Universitaire des Urgences ont décidé en assemblée générale de déposer un préavis de grève. Cette dernière arrive dans un contexte plus que tendu, puisque les médecins du CRUU s’étaient déjà mis en grève pour dénoncer les conditions de travail particulièrement dures. Dans ce contexte, la direction a annoncé la réduction des effectifs alors que les urgences ne cessent d’augmenter (+3%) et que le Centre 15 de la Nièvre vient d’être repris. Les syndicats CGT de Nevers et de Dijon ont, dans un courrier adressé à l’Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, demandé « d'abandonner le projet de transfert du Centre 15 sur Dijon et de tout mettre en œuvre pour améliorer l'organisation des secours à l'échelle de chaque département ».

Nous allons payer cher la mise en place du plan Santé voulu par Emmanuel Macron. Les restrictions budgétaires affecteront de fait les hôpitaux et 600 établissements seront touchés de plein fouet entrainant la fermeture de nombreux services. Comme d’habitude, les zones rurales et les petites villes seront les premières impactées par ces mesures.

La France Insoumise a identifié que les grands bénéficiaires de cette disparition du service public seront les cliniques privées. La fédération des hôpitaux privés a réagi de façon claire : « C’est une réforme à la hauteur des enjeux. Nous sommes prêts à relever ensemble ce défi ». Depuis 20 ans, ils sont les grands gagnants de la destruction du service public. En effet, depuis 1996, 60 services d’urgences ont été fermés dans des hôpitaux publics. Dans le même temps, 138 services d’urgences privées ouvraient leurs portes. Le « plan santé » de Macron accélèrera cette privatisation rampante.

En soutenant les personnels du CHU Dijon-Bourgogne, nous disons stop aux réductions d’effectifs ! Il faut promouvoir l’hôpital public pour toute la population, affirmer la nécessité de créer un véritable corps de médecins fonctionnaires et de centres de santé pour lutter contre les déserts médicaux. Embauchons 60 000 personnels soignants pour soulager les hôpitaux et remboursons 100% des frais de santé par la sécurité sociale. Nous en avons les moyens !

Les groupes d’action de la France Insoumise en Côte d’Or