mardi 16 juillet 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Opinion > De gauche

ECONOMIE : La «vive inquiétude» de Pierre Pribetich face à la chute du marché du logement neuf

29/08/2018 22:23Imprimer l’article
Pour le 1er Vice Président de Dijon Métropole, «cette inversion de tendance est d’autant plus alarmante qu’elle intervient dans un moment où la conjoncture économique s’est récemment dégradée».
Communiqué de Pierre Pribetich, 1er Vice Président de Dijon Métropole :

La tendance se confirme. Alors qu’il avait enregistré une progression régulière et vigoureuse depuis deux ans, notamment en raison des efforts menés en la matière par le Gouvernement de François Hollande, le marché du logement neuf a brusquement chuté depuis quelques mois. Selon les chiffres publiés aujourd’hui par le ministère de la Cohésion des Territoires, les permis de construire ont reculé de 12,1 % au cours de ces trois derniers mois par rapport à la période de 2017.

A l’évidence, cette situation ne peut que susciter notre plus vive inquiétude eu égard à l’importance du marché du logement neuf dans le développement socioéconomique de notre pays et de nos territoires. La construction de logements neufs contribue à lutter contre l’injustice et l’inégalité dans l’accès au logement en produisant plus de logements sociaux mais aussi permet d’agir efficacement contre les habitats insalubres au bénéfice des populations les plus démunies.  Cette inversion de tendance est d’autant plus alarmante qu’elle intervient dans un moment où la conjoncture économique s’est récemment dégradée, avec un ralentissement très net de la croissance économique.

Face à cette situation, le Gouvernement actuel a promis de relancer le marché du logement neuf en misant sur son projet de loi portant sur le logement, dit ELAN. Un projet de loi qui inquiète vivement les bailleurs sociaux. C’est pourquoi, à la veille de l’examen par les députés de ce texte de loi, j’appelle la majorité actuelle à un réel sursaut. Depuis plus d’un an, les associations et les organismes sociaux du logement avertissent des risques que fait peser le Gouvernement sur la relance de la construction de notre pays. Aujourd’hui nous payons le résultat de l’isolement et du manque de vision de l’exécutif sur la question du logement.