dimanche 26 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Opinion > De gauche

OPINION : «Pour un meilleur éclairage par EDF»

04/02/2019 11:58Imprimer l’article
Le groupe d’action «pauvreté» de la France Insoumise de Côte-d’Or dénonce «une information trompeuse» sur la présentation de la consommation dans l’espace client du site d’EDF. Et propose des améliorations.
Communiqué du groupe d’action «Pauvreté» de la France Insoumise 21 :

Plusieurs personnes ayant un compte Internet dans l’espace client EDF, nous ont signalé leurs réflexions, sur une information trompeuse sur la présentation de leur consommation. Après examen, il s’avère que celle-ci est faite d’emblée en euros. Pour l’obtenir en kilowatts, il faut quitter cette dernière et la lire ailleurs en kilowatts. Aucune comparaison immédiate n’est possible. Il faut utiliser une calculette, comme aucune augmentation des prix du KW n’est signalée cela est encore plus compliqué. La présentation EDF permet certes, une information minimum aux usagers mais partielle et tronquée, pour ne pas dire trompeuse sur la réelle consommation en hausse ou en baisse.

Par exemple : L’estimation du mois de consommation en euros en hausse peut laisser croire que l’usager a consommé plus, alors qu’en réalité celle-ci a baissé en kilowatts. C’est la conséquence de la non prise en compte par EDF de la hausse du prix du kilowatt dans sa présentation.

Notre groupe d’action France Insoumise propose les améliorations suivantes pour apporter aux usagers, les informations qu’ils sont en droit d’attendre.

1. Un affichage simultané de leur consommation en euros, en kilowatts et les conséquences de la hausse du prix en kWh (l’informatique le permet aisément) ;

2. Simplifier l’accès au compte usager d’EDF, en n’imposant pas à chaque demande d’accès, d’attendre un code fournit par EDF, plus contraignant que l’accès à une banque, les usagers sont des citoyens, il suffit de leur proposer qu’ils décident eux-mêmes de leur code personnel d’accès à « leur compte » ;

3. La proposition suivante va dépendre surtout de la mobilisation sociale des usagers EDF et autres, pour exiger du gouvernement de permettre aux 3 558 000 personnes qui ont eu froid 1 le droit d’accéder à un minimum énergétique pour pouvoir se chauffer et s’éclairer, etc., sans attendre l’hypothétique et souvent misérable « chèque énergie » qui exige pour le percevoir de prouver sa pauvreté par une humiliation supplémentaire faite aux gens en difficulté.

Cette précarité énergétique va encore s’aggraver avec la hausse annoncée de 5,6 % du prix du kWh.

Dijon, le 3 Février 2019
Le groupe d’action «Pauvreté»
La France Insoumise