mercredi 11 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Opinion > Les Verts

CAUSE ANIMALE : Pour Combactive, «M. Rebsamen fait son cirque!»

27/11/2019 11:35Imprimer l’article
Selon l'association Combactive «Dijon met un délai au bien-être animal» en n'interdisant pas la prochaine venue d'un cirque avec animaux sauvages.
Communiqué de l'association Combactive du 26 novembre 2019 :

L’association Combactive est au regret de constater la venue du grand cirque de Noël à Dijon du 27 novembre au 1er décembre.

Le 24 juin 2019, le Conseil Municipal s’est prononcé sur l’interdiction des cirques qui exhibent des animaux. François Rebsamen et une majorité des élus ont voté pour que Dijon soit une ville sans cirque avec animaux sauvages.

M. Rebsamen fait son cirque ! Hier soir, lors du Conseil Municipal, Catherine Hervieu, présidente des élus EELV interroge le maire sur la prochaine venue du cirque à Dijon, alors que la ville s’était engagée à ne plus en accueillir, M. Rebsamen répond « ce sera effectif au 1er janvier ».

Les objectifs de Dijon à protéger les animaux doivent attendre le 1er janvier 2020, jusque-là la ville présente les animaux sauvages comme une distraction !
Dijon se dit faire une politique en faveur de la protection de la faune et de la flore, mais passe outre le droit français (L214-1) et La Fédération des Vétérinaires d’Europe, qui font état de la problématique des conditions de détention et de dressage des animaux sauvages.

Dijon met un délai au bien-être animal.  L’interdiction de la captivité et de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques a été votée en juin, mais ce weekend un établissement qui exploite une quarantaine d’animaux sera accueilli.


Dijon se doit de respecter la condition animale sans délai !

De plus le cirque Médrano fait état de nombreuses polémiques, mais la ville de Dijon cautionne ce genre de cirque et du fait, encourage les citoyens à regarder l'asservissement de grands animaux.
Que vaut la parole de DIJON qui ne respecte pas ses engagements ?
L’association Combactive souhaite connaitre les motivations de M. Rebsamen, justifiant l’accueil de ce cirque.

L’association rappelle qu’à 4 mois des prochaines élections municipales, elle sera très attentive aux programmes des différentes listes en matière de condition animale.