jeudi 21 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> SPORT > Autres sports

CROSS-COUNTRY : Audrey Michot (Athlé 21) et Alexis Miellet (DUC), champions de Bourgogne-Franche-Comté en élites

04/02/2019 01:24Imprimer l’article
Les championnats de Bourgogne-Franche-Comté de cross-country ont rendu leurs verdicts sur le campus de Dijon ce dimanche.
Sur le campus universitaire de Dijon, c’est le Dijon Université Club qui accueillait, en partenariat avec la Ligue régionale d’athlétisme. Et pour ces championnats de Bourgogne-Franche-Comté de cross-country, les quarts de finale des championnats de France, le club-support avait concocté un tracé qui a plu, en jouant avec les dévers derrière la piste d’athlétisme. Il a fallu faire avec le vent, fort et glacial, mais les compétitrices et compétiteurs l'ont bravé avec l'envie de se livrer sur une piste au sol appréciable.
Sur les 1 567 engagé(e)s, 1 131 athlètes étaient à l’arrivée. Avec notamment des favoris au rendez-vous mais aussi une belle surprise… C’est comme cela que l’on peut parler des deux épreuves majeures de la journée.
La belle surprise donc est venue d’Audrey Michot, de l’Athlé 21 (Arnay-le-Duc). Dans sa première année espoir, elle a pris le meilleur sur les seniors, dont Manon Coste et Mélanie Lustremant, toutes deux du DUC.
Alors que Manon Coste a mené une bonne partie de la course avant de craquer et de ne pas pouvoir s’accrocher au podium, Mélanie Lustremant, championne départementale de cross-country il y a trois semaines, a elle fait l’effort pour revenir dans le coup sans recoller toutefois pour pouvoir arracher la victoire dans les derniers mètres.
Passée la ligne d’arrivée, et même dans la dernière ligne droite à l’approche de celle-ci, Audrey Michot laissait parler son émotion, surprise elle-même par sa performance.
De surprise, il n’y en a pas eu en revanche dans l’épreuve masculine des élites. Est-ce à dire que la course a été sans relief ? Pas du tout. Au contraire, les favoris, Alexis Miellet du DUC et Paul Lalire de l’Athlétic Club de Chenôve, ont offert aux spectateurs un duel attendu, depuis la victoire de Paul Lalire devant Alexis Miellet lors des championnats départementaux…
Cette fois-ci, le coureur du DUC, non touché par la gastro l’avant-veille de la course et de retour après un stage de préparation au Portugal notamment, n’a pas subi. Il avait choisi de «rester caché» pour mieux exploiter la baisse de régime montrée par Paul Lalire à l’entame de la dernière boucle, le compétiteur de Chenôve qui avait jusque-là fait la course en tête. Alexis Miellet s’imposait donc au final avec de l’avance et le sentiment d’avoir fait honneur à son club sur ses terres.
Derrière les deux hommes, sont arrivés Abdelilah El Maimouni, de l’AO Nivernaise, et Antoine Gallo, de l’Entente Athlétique Le Creusot. Le coureur de Nevers étant de nationalité marocaine, le compétiteur du Creusot avait alors une place sur le podium des élites.
Les demi-finales des championnats de France de cross-country auront lieu à Pfaffenheim (68) le 17 février.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Audrey Michot (Athlé 21)

1ère des élites femmes

«Je ne m’attendais vraiment pas à gagner aujourd’hui et c’était beaucoup d’émotion par rapport à tous les supporters de mon club qui étaient présents aux abords de la piste.
A l’entame du deuxième tour, j’ai senti que Manon (Coste) était moins bien. Je me suis dit : vas-y, c’est maintenant. Avec l’idée de tenter, de tout faire pour, et de ne rien regretter. Je m’étais dit qu’un podium était à ma portée dans ma catégorie des espoirs, mais je n’imaginais pas battre Mélanie (Lustremant) et Manon, qui avaient terminé devant moi lors des championnats de Côte-d’Or. Je pense que j’ai osé prendre plus de risques sur ce parcours, en réussissant bien à gérer le vent.
Mon objectif reste d’être performante sur 800 m cet été. Les cross longs me permettent surtout de me faire plaisir, en espérant aller jusqu’aux France.»

Alexis Miellet (DUC)

1er des élites hommes

«Aux départementaux, j’étais quand même diminué et le parcours me convenait moins bien que celui-là. C’est beaucoup plus roulant. Et là, contrairement aux départementaux où j’étais peut-être parti trop vite, j’ai été plus prudent. Mon plan de course était de rester caché le maximum de temps possible. Dans une longue ligne droite, en plus avec le vent, j’ai senti qu’il y avait une petite brèche à l’amorce du dernier tour.
Ça me tenait vraiment à coeur d’être champion régional de cross-country en senior, surtout que je l’avais été ici en 2012, lorsque j’étais cadet. J’en profite pour faire une bonne préparation foncière pour l’été.

Antoine Gallo (EALC)

4ème des élites hommes

«C’était clair que la victoire était un ton au-dessus de mon niveau. Du coup, j’ai essayé de tenir le rythme de la tête au maximum, à l’abri du vent. J’ai sauté à mi-course lorsque Paul Lalire a attaqué et j’ai essayé de limiter la casse.
Je venais faire un top 5 ici, donc c’est bien. Je dirais que j’ai mieux couru que sur les départementaux (de Saône-et-Loire). Cette année, je me gère un peu plus sur les cross, avec l’objectif quand même de me qualifier au niveau national, mais j’ai dans l’idée de me préparer pour une belle saison de piste sur 5 000 m.
On va continuer sur cette lancée, tout en recherchant de la fraîcheur pour cet été.»

Tous les classements

des championnats régionaux de cross-country

sont à consulter en cliquant ici











































































 
?>