lundi 10 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> SPORT > Autres sports

CYCLISME : La classique Châtillon-Dijon se termine au sprint à la Toison d'Or

01/05/2018 19:19Imprimer l’article
Repoussée le 18 mars à cause de la neige, c'est sous un soleil radieux que la course organisée par le SCO Dijon s'est finalement déroulée ce mardi. C'est Aurélien Philibert, coureur du VC Toucy, qui s'est imposé au sprint.
Il ne fallait être en retard pour venir assister à l'arrivée de la classique Châtillon-Dijon, ce mardi 1er mai. Lancés à un rythme effréné depuis leur départ à 12h30 du nord de la Côte-d'Or, les 153 coureurs sont arrivés avenue Jean Bertin à Dijon, aux abords de la Toison d'Or, avec une vingtaine de minutes d'avance.
Les puristes du vélo ont pu être un peu déçus car il n'y a finalement pas eu d'échappée durant les quelque 156 kilomètres. Mais qu'importe : cette physionomie de course a offert au public présent sur la ligne d'arrivée un superbe sprint, au cours duquel les coureurs du SCO Dijon n'ont pas su tirer leur épingle du jeu.

Aurélien Philibert : «Il était impossible de sortir du peloton»


C'est Aurélien Philibert, coureur du VC Toucy, qui n'a pourtant pas la réputation d'être un sprinteur, qui a pu lever les bras et laisser éclater sa joie en franchissant la ligne. «Gagner une course Elite, c'est une grande joie» confiait-il quelques minutes plus tard, avant de monter sur le podium. «J'habite à Langres, à une heure d'ici, donc j'ai déjà fait cette course trois ou quatre fois. Aujourd'hui, ça a roulé très, très, très vite, donc il était impossible de sortir du peloton. La bosse était dure (Villecomte ndlr), mais pas suffisamment pour casser le groupe. Il y en a un, Baptiste Petitjean (VC Toucy également), qui a essayé de tout faire péter dans la dernière côte mais ce n'était pas possible».

La course allait donc se jouer au sprint entre les 35 coureurs qui n'avaient pas décroché pendant la journée. Derrière Aurélien Philibert, on retrouve à la deuxième place Alexandre Billon, et à la troisième place son coéquipier Ronan Racault, tous deux du team Peltrax-CS Dammarie-les-Lys. Enfin, c'est Axel Chatelus, du CR4C Roanne, qui remporte le prix du meilleur grimpeur.

Bernard Mary : «Je pensais qu'on pouvait débloquer notre compteur aujourd'hui»


Pour le président du SCO, Bernard Mary, c'est une réussite, mais il manque évidement quelque chose : «On a du mal à gagner notre première victoire cette année. Je pensais qu'on pouvait débloquer notre compteur aujourd'hui, mais il faudra attendre. C'est une course qui a été menée tambour battant. Ça n'a pas vraiment été une course de mouvement, et il était très compliqué pour les coureurs de faire la différence. On voit que le niveau des cyclistes amateurs est bien nivelé de nos jours. C'est une course d'un beau niveau, avec un beau vainqueur».
Sur le podium de cette course hommage à Luigi Maggioni, co-créateur du SCO Dijon, le sénateur François Patriat et le conseiller municipal de Dijon délégué aux sports, Jean-Yves Pian, ont participé à la remise des coupes.
N.R.
Photos Nicolas Richoffer


 
?>