mercredi 23 janvier 2019
Les forces de l'ordre ont donné l'assaut immédiatement après cette avancée spectaculaire des Gilets Jaunes, ce samedi en fin d'après-midi lors de l'acte X, après une manifestation massive dans le centre ville. Nos reportages vidéo.
Questions à...
L’avocat du barreau de Dijon représente une association qui s’est portée partie civile dans l’affaire dite du boxeur. Il revient pour Infos-Dijon sur la première audience, à laquelle il a participé, sur le coté politique et médiatique de l’affaire, mais aussi sur le duel de cagnottes et sur «l’attaque» de la gendarmerie de Dijon. Interview (+vidéo).
> SPORT > Autres sports

DAKAR : C'est le jour J pour le Côte d'Orien Fred Barlerin

07/01/2019 02:53Imprimer l’article
Après avoir passer les vérifications techniques et administratives avec succès, Fred s'élance ce lundi dans la première étape de ce 41ème Dakar entre Lima et Pisco.
C'est une première, le Dakar se disputera dans un seul pays, et ce sera le Pérou. Avec un départ et une arrivée à Lima, les concurrents effectueront au total plus de 5000 km dont 3000 km de spéciales et uniquement 2000 km de liaisons, le tout dans 70% de sable et de dunes.

La moto de Fred


Parmi les concurrent le Côte d'orien Frédéric Barlerin ( Lire ICI nos précédents articlesAvant son départ Fred nous a présenté sa moto «C'est une KTM 450 enduro avec une adaptation spécifique pour le Rallye. Elle est équipée pour naviguer dans le désert avec un road book, un équipement de sécurité imposée, des réservoirs plus conséquents, une réserve d'eau de survis, des pneus spécifiques. On a une grosse amélioration qui est faite sur la moto»

La première étape


Et c'est sur cette moto que Fred Barlerin va tenter de parcourir la première étape entre Lima et Pisco, soit 247 km dont 84 km de spéciale. A la fin de cette journée, notre cote d'orien devra lui même mettre les mains dans le cambouis, puisque la catégorie dans laquelle il participe, n'a pas d'assistance. «C'est la catégorie «Original by Motul» l'ex- Motos Malles. En fait le soir, je serai seul pour faire ma mécanique, contrairement aux autres concurrents qui, lorqu'ils terminent l'étape, laisse leur moto aux équipes d'assistances pour faire les réparations nécessaires»
Ils sont 34 cette année dans cette catégorie, et seulement trois français, dont notre Côte d'orien qui participe sous le numéro 125

Son objectif


Avant son départ Fred nous confiait «vouloir finir le Dakar et essayer de limiter un maximum la casse bien sûr, pour éviter d'avoir trop de réparation le soir en fin d'étape»  

                                                                                                                                                                                     Norbert Banchet

Pour suivre Frédéric Barlerin : 
Cliquer ICI sur le blog de Fred : rallye-fred.over-blog.com

         


          

Photo : Facebook Fred

 
?>