vendredi 22 juin 2018
Questions à...
Le tourisme est en pleine mutation en France. Pour éclairer les enjeux de ce secteur, Infos-Dijon a interrogé Sladana Zivkovic, la présidente du nouvel office de tourisme de Dijon Métropole. Elle nous parle modernisation des visites, développement du numérique, ouverture des commerces le dimanche et tourisme vert.
> SPORT > Autres sports

MOTO : Le Racing Mob Creusotin a rendu hommage au pilote Dijonais Maxime Berger

10/06/2018 11:45Imprimer l’article
En marge de la première journée de compétition des championnats de France 25 Power, le Racing Mob Creusotin a souhaité rendre hommage à l'un de ses anciens pilotes décédé l'année dernière en posant une plaque en mémoire de Maxime Berger, en présence de la maman du jeune garçon.
Le monde de la moto a un coeur gros comme ça et n'oublie jamais l'un de siens et c'est à un grand passionné, un dingue de motos que le Racing Mob Creusotin a rendu hommage hier en fin de journée.
En effet autour de Pascal Léger, le président du club et de Michel Garnier, propriétaire d'un Team en Mondial Superbike, les proches dont la maman de Maxime Berger, Sylvie et Montserrat Reyes et Serges Desbrosses, Adjoints au maire du Creusot, ont procédé à la mise en place d'une plaque commémorative en mémoire du jeune motard.
C'est dans les paddocks du circuit du Gros Chaillot au Creusot, au-dessus d'un stand qu'une belle plaque rappelle le grand champion qu'il a été et qui restera à jamais dans le coeurs de toutes celles et tous ceux qui l'ont connu et qui décrivent si bien quel grand champion il était.
Un an environ après son décès brutal, les membres du Racing Mob Creusotin ont donc souhaité honorer la mémoire de Maxime Berger.

La carrière de Maxime et l'hommage de Pascal Léger :


Maxime Berger a débuté la moto au Creusot en 1996 en catégorie minibike à l'âge de sept ans où il remporte déjà les épreuves les unes après les autres, on ne parle pas encore de champion car en France on débute (à l'époque), la compétition à 12 ans puis il enchaîne sur le championnat de France Pocket Bike où il récupère un nouveau titre de champion de France.
Repéré ensuite par Jean BIDALOT, Maxime fait deux saisons avec un G2 usine Bidalot où là encore il est Champion de France les deux années où il roule chez Bidalot en 50cc puis il va voir du coté des coupes de marques et remporte ainsi la coupe CONTI (en 2002).
Du haut de ses 16 ans Maxime commence une carrière en 600cc et s'attaque au Championnat d'Europe SuperStock pendant deux ans où il devient Vice-Champion la première année et Champion la deuxième.
Ce jeune talent qui a pris de l'expérience et se lance dans le 600 Supersport chez Kawasaki en 2006 avec un certain Stéphane CHAMBON ; cette année sera une année de transition pour Maxime qui l'année suivante reprend sa marche en avant avec la coupe d'Europe 600 Superstock pour y être sacré champion.
En 2008, il est repéré par la Team TEN Kate qui lui propose un guidon en SuperStock 1000 en 2009 et toujours chez Ten Kate Maxime remporte 9 courses consécutives l'année suivante !!!
À 21 ans, il est temps à présent d'intégrer le World Superbike. Le défi est de taille avec une Ducati 1098R du Team Supersonic et ses débuts auraient eu de quoi l'échauder si l'on se souvient de la roue qu'il a perdue en pleine course, dès son troisième départ. Mais Maxime Berger termine à une honorable 16eme place avec notamment cinq entrées dans le top 10. En 2012, il connaît des soucis au sein du Team Liberty Racing et manque à l'appel à Portimão, avant-dernière manche de la saison. De retour à Magny-Cours avec Red Devils Roma, il termine au pied au podium, puis 11eme et ce sera sa dernière course dans ce championnat.
En 2013, alors qu'il est déjà titillé par l'envie d'arrêter, Maxime Berger accepte de rejoindre le GMT94 en Endurance, en tant que remplaçant pour l'équipage Checa-Foray-Lagrive. Puis au terme de la saison, il s'éloigne pour de bon afin d'embrasser sa nouvelle carrière.
En 2017 Maxime nous à malheureusement quitté pour s'éloigner à tout jamais des circuits mais jamais dans le cœur des ses fans....