vendredi 22 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> SPORT > Autres sports

RUGBY : Le Stade Dijonnais reçoit le Rugby Olympique de Grasse

16/02/2019 16:06Imprimer l’article
Pour le compte de la 17ème journée de Fédérale 1, c’est Stade Dijonnais - Rugby Olympique de Grasse au Stade Bourillot ce dimanche après-midi (coup d’envoi à 15 heures). Au Stade Dijonnais de jouer son jeu pour faire exploser l’équipe adverse.
Même si l’équipe de La Seyne-sur-Mer n’est pas dans la meilleure des dynamiques en ce moment, aller chercher la victoire là-bas avec le bonus offensif, il fallait le faire. C’est bien sur une grosse victoire dans le Var que reste le Stade Dijonnais.

Tout s’est enchaîné à La Seyne


«On l’a pris par le bon bout. On a mis ce qu’il fallait pour être assez sereins sur notre conquête et on a été assez propres sur les lancements de jeu», commente le demi d’ouverture Jules Soulan à propos de ce match. Selon lui, les points marqués assez rapidement, la confiance, le mouvement dans le jeu, les essais… Tout s’est enchaîné pour que le Stade Dijonnais ramène un succès, le troisième consécutif en championnat.
En fait, pour l’équipe dijonnaise, les deux lourdes défaites en ouverture de la phase retour (à Mâcon le 9 décembre et à Chambéry le 6 janvier) ont fait plus de bien que de mal, pour un groupe s’étant donc remobilisé et relancé dans «une montée en puissance» selon le manager Renaud Gourdon, lui qui ajoute : «On voit des sorties de plus en plus intéressantes». Notamment pour ce qui est de la maîtrise des matchs de la première à la 80ème minute, alors que l’irrégularité était l’une des faiblesses évidentes du Stade Dijonnais durant la phase aller.

Attention tout de même à Grasse


Ce n’est pas une équipe de Grasse dernière du championnat qui va faire peur aux rugbymen de la Cité des Ducs, quant à eux à nouveaux leaders de cette poule 4. Mais attention tout de même. Renaud Gourdon prévient que c’est l’équipe qui possède «la meilleure mêlée de la poule et qui est bien organisée sur les ballons portés». Une équipe qui d’après l’entraîneur principal dijonnais peut «user ses adversaires là-dessus». Le match piège ? Renaud Gourdon n’en parle quand même pas et préfère se focaliser sur son équipe qui aborde sérieusement le match.
Plus largement lors de la conférence de presse d’avant-match (que vous pouvez retrouver en intégralité et en vidéo ci-dessous) où se sont exprimés Renaud Gourdon, Jules Soulan et le deuxième ligne Hugo Alarcon, c’est l’ambition du Stade Dijonnais qui a été évoquée. Son ambition et l’évolution des infrastructures au stade Bourillot...
Le club entend conforter sa place dans le haut de la Fédérale 1 et se permet de parler de la Pro D2 en pensant à plus long terme, tout en ayant conscience qu’il y a encore du chemin à faire. C’est ce pour quoi le club continue à travailler en tout cas.

Alix Berthier
Photo d’archives : Alix Berthier

La conférence de presse d’avant-match :

(par le Stade Dijonnais)



La composition d'équipe du Stade Dijonnais :

(par le Stade Dijonnais)




 
?>