jeudi 12 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
À l'occasion des 70 ans de la fondation de la première communauté Emmaüs par l'abbé Pierre, Anne-Marie de Bailliencourt présente les évolutions de la communauté installée à Norges-la-Ville, en périphérie de Dijon.
> SPORT > Basket

BASKETBALL : Une JDA Dijon pas assez autoritaire, battue contre la Chorale de Roanne

27/11/2019 10:55Imprimer l’article
Contre-performance ce mardi soir au Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy (74-77).
Le match avait plus ou moins bien débuté pour la JDA Dijon. Malgré une raquette qui pouvait être mieux sécurisée aux rebonds, les basketteurs dijonnais s’adjugeaient le premier quart-temps sur le score de 18 à 13, en marquant notamment des points à l’intérieur.

Il y avait 40 à 36 à la mi-temps. La JDA Dijon pouvait compter sur les 8 points de LaMonte Ulmer dans ce deuxième quart-temps où la Chorale de Roanne restait tout de même au contact. Marcquise Reed était dans plusieurs bons coups.

Le match allait prendre une nouvelle tournure peut-on dire dans le troisième quart-temps. Une période dans laquelle les Roannais passaient devant à plusieurs reprises. Une période au cours de laquelle Jérémy Leloup et David Holston prenaient leurs troisièmes fautes personnelles, Laurent Legname quant à lui écopait d’une faute technique… 52-57 à la fin de ce troisième quart-temps, la confiance avait changé de camp.

L’équipe dijonnaise se mettait à défendre plus dur, Axel Julien prenait les choses en main pour maintenir son équipe en vie, mais le trio arbitral ne laissait rien passer, à tel point que le match s’est joué sur une faute...


Alors que Jérémy Leloup venait d’égaliser sur un tir à longue distance dans le corner, à 13 secondes du buzzer final, Marcquise Reed faisait sauter Rasheed Sulaimon sur le dernier shoot, le défenseur dijonnais allant jusqu’à commettre la faute.
Le Roannais ne craquait pas sur la ligne des lancers-francs (74-76), et la JDA avait trop peu de secondes devant elle pour espérer trouver une bonne position de tir, surtout que la remise en jeu de Jérémy Leloup échappait à Axel Julien… Il restait finalement 0.6 secondes à jouer au chrono, et Rasheed Sulaimon, ne digérant pas la faute sifflée, prenait en plus une technique.

Voilà comment se terminait ce match pour la JDA Dijon. Un match où certes des contacts litigieux ont été sifflés - ou pas… - mais un match qu’elle aurait dû davantage maîtriser lors des deux premiers quart-temps pour se «mettre à l’abri». Au lieu de ça, c’est la Chorale de Roanne qui a livré la meilleure partition, avec notamment une adresse à trois points à près de 48% de réussite. Les Dijonnais ont eux manqué des occasions, derrière l’arc d’ailleurs (7/24) mais aussi sur la ligne des lancers francs (9/14). Les 19 points de LaMonte Ulmer, de même que le double-double d'Axel Julien (12 points, 11 passes décisives) n'ont pas suffi.

La JDA Dijon subit sa troisième défaite en Jeep Elite (8v-3d) alors que la Chorale de Roanne enregistre sa troisième victoire (3v-7d).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Toutes les statistiques du match à consulter

en cliquant ici