mardi 23 juillet 2019
Vendredi soir, C'est Jazzlab Orchestra qui a conclu l'édition 2019, qui a vu passer sur scène Jurassic Blues lundi, Trip Quartet mardi, Heaven mercredi et The Backbeat Proofs jeudi.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> SPORT > Football

500 matchs en Ligue 1 pour Florent Balmont : «C’est une grosse fierté», surtout avec la victoire

12/05/2019 11:41Imprimer l’article
Le milieu de terrain du DFCO n’oublie pas pour autant que le maintien en Ligue 1 reste à obtenir par l'équipe dijonnaise et retient la victoire contre Strasbourg arrachée ce samedi soir.
Ce samedi soir sur la pelouse du stade Gaston Gérard, le milieu de terrain a joué 76 minutes et a validé son 500ème match en Ligue 1. C'est le seul joueur encore en activité à compter autant de matchs de Ligue 1 disputés (21ème au classement des joueurs ayant joué le plus de matchs de Ligue 1, actifs et retraités confondus).

«Ça aurait eu une autre saveur si on n’avait pas gagné»


«C’est une grosse fierté. Je rentre dans le cercle fermé», a-t-il lâché en zone mixte, avec plein de souvenirs dans un coin de la tête du joueur de 39 ans, avec aussi des remerciements envers sa famille mais aussi adressés à tous les clubs dans lesquels il est passé et à tous les coéquipiers qu’il a côtoyés.
«J’ai voulu les remercier dans le vestiaire», a-t-il insisté à propos de ses coéquipiers actuels. En ajoutant : «Ça aurait eu une autre saveur si on n’avait pas gagné». Le joueur d’expérience avait effectivement assuré il y a quelques semaines que le maintien du DFCO en Ligue 1 restait la priorité, logiquement plus que cette barre symbolique à atteindre.

«On n’est pas morts»


Selon lui, ce but dans le temps additionnel, marqué par Chang-hoon Kwon qui l’a remplacé ce samedi pour le dernier quart d’heure de jeu, est «un signe, un gros boost pour les deux derniers matchs». Avec la confirmation que «jusqu’à la dernière minute, il faut y croire». Et Florent Balmont veut y croire même si Caen n’a pas lâché de points (Monaco oui tout de même...) : «Ça met un peu la pression à tout le monde… Nous, ça nous booste».
«On n’est pas morts». C’est également le message qui a été entendu en zone mixte. Les réactions de Florent Balmont donc, mais aussi d’Alex Rúnarsson, Wesley Lautoa et Naïm Sliti sont à retrouver en cliquant ici. Celle de l'entraîneur dijonnais Antoine Kombouaré est à retrouver en cliquant ici.

Alix Berthier
Photo d’archives : Alix Berthier