vendredi 19 avril 2019
Une opération de grutage est effectuée en ce milieu de semaine du côté de la place de la Libération.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> SPORT > Football

Antoine Kombouaré avant DFCO - Stade Rennais : «On doit livrer une performance de haute volée»

17/04/2019 16:28Imprimer l’article
Pour le compte de la 33ème journée de Ligue 1, le DFCO reçoit le Stade Rennais au stade Gaston-Gérard ce vendredi (coup d’envoi à 19 heures). Retour sur la conférence de presse de l’entraîneur dijonnais ce mercredi midi au stade des Poussots.
Le DFCO reste sur un bon match contre Amiens, sans la victoire. Le coach maintient qu’il est «déçu du résultat», déçu car ses joueurs lui ont fait plaisir sur le terrain et auraient justement mérité un meilleur résultat. Quant aux cris racistes venus des tribunes et en l’occurrence d’une personne dont la bêtise ne peut rester et ne restera pas impunie, le problème est pris en charge. Les joueurs et le staff, eux, doivent «passer à autre chose, se remettre vite au travail et aller chercher les trois points face à Rennes».
Au vu du mieux montré on l'a dit par le DFCO, les trois points sont-ils d’ores et déjà assurés à l'issue du prochain match ? Evidemment que non, car «Rennes a des arguments offensifs très importants», la troisième ligne offensive de Ligue 1 en termes d’individualités d’après Antoine Kombouaré derrière le PSG et l'OL.
Mais «depuis l’élimination en Ligue Europa, Rennes a joué six matchs, avec une seule victoire à Lyon en demi-finale de Coupe de France, et deux défaites et trois nuls en championnat, 3 points sur 15». Antoine Komboauré voit «une équipe dans le dur», entre gestion de l’effectif et préparation de la finale de la Coupe de France contre le PSG.

«Il est clair que, nous, on veut la victoire»


Il est certes toujours intéressant de pouvoir mesurer l’état de forme de l’équipe adverse, mais dans le cas du DFCO qui jouera jusqu’au bout pour sa survie en Ligue 1, espérer des défaillances chez les adversaires ne doit pas être la recette.
Antoine Komboauré déclare : «Quelle équipe de Rennes nous aurons en face ? On va le découvrir vendredi. C’est la grande question que l’on se pose aussi mais il ne faut pas qu’on se la pose trop. Moi ce qui m’intéresse, c’est quelle équipe je vais avoir moi, comment mes joueurs vont se comporter et est-ce qu’on va être capables de rééditer la performance contre Amiens. Il faut qu’on sorte un grand match. Il est clair que, nous, on veut la victoire. On doit livrer une performance de haute volée pour entretenir la dynamique. C’est capital pour la course au maintien».
La course au maintien, et même plus raisonnablement - l’entraîneur dijonnais le dit clairement - la 18ème place.

«On doit trouver les solutions en interne»


Les 4 points pris en deux matchs par le DFCO ne règlent pas tout et Antoine Kombouaré continue à se poser des questions sur plusieurs aspects du jeu avec son staff, à essayer de trouver des solutions, mais il veut croire en un groupe aux signaux positifs ces deux dernières semaines, dans une concurrence saine, notamment entre les deux gardiens, ainsi qu’en s'appuyant sur une disposition tactique favorisant par exemple les occasions pour Julio Tavares (positionné à gauche de l'attaque), même s’il manque encore de la confiance à ce dernier pour finir les actions.
Un coup dur tout de même dans cette dynamique : le capitaine et défenseur central Wesley Lautoa est suspendu pour le match contre Rennes pour avoir écopé de trois cartons jaunes en dix matchs de championnat. «On doit trouver les solutions en interne. On doit être capables de pallier à cette absence», réagit Antoine Kombouaré dans une période cruciale pour le DFCO, où l’heure n’est pas aux excuses mais bien à la course au maintien coûte que coûte. Valentin Rosier et Mehdi Abeid sont eux évidemment toujours indisponibles.
Ce jeudi, une mise au vert est programmée pour le groupe, histoire d’insister sur l’opération Maintien. Et avant de penser aux deux déplacements qui suivront, rendez-vous au stade Gaston-Gérard ce vendredi pour la victoire tant désirée.

Alix Berthier
Photo : Alix Berthier