vendredi 19 avril 2019
Une opération de grutage est effectuée en ce milieu de semaine du côté de la place de la Libération.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> SPORT > Football

Florent Balmont avant DFCO - Stade Rennais : «On est prêts à se battre jusqu’à la fin»

17/04/2019 14:45Imprimer l’article
Le milieu de terrain du DFCO était en conférence presse ce mercredi à la mi-journée aux Poussots, à deux jours de la réception de Rennes au stade Gaston-Gérard.
La victoire à Lyon, chanceuse sur plusieurs points, a en tout cas amené de la confiance. La réception d’Amiens a ensuite permis au DFCO de confirmer et de montrer à nouveau un bon visage, sans toutefois marquer et l’emporter.

«C’est positif et il faut s’appuyer sur ça»


«Contre Amiens, il y a eu de très bonnes choses et ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu autant d’occasions. C’est positif et il faut s’appuyer sur ça. C’est dommage de ne pas pas avoir marqué mais peut-être qu’il y a quelques temps on l’aurait perdu ce match... Ça passe par là, il faut se créer des occasions, mettre de l’intensité, et la victoire à Lyon nous a fait énormément de bien pour la confiance», remarque Florent Balmont, en annonçant d’après les deux derniers matchs de l’équipe dijonnaise que «les trois points seront très importants ce vendredi», autrement dit que c’est clairement l’objectif de l'emporter dans la course au maintien.

«C’est le match qu’on va faire nous qui est important»


Si les Amiénois sont venus vendredi dernier au stade Gaston-Gérard avec des intentions défensives, ce n’est pas la philosophie plus offensive de Rennes «qui mériterait d’être un peu plus devant en championnat» pense le milieu de terrain dijonnais.
Et si l’équipe rennaise se profile forcément vers la finale de Coupe de France contre le PSG dans un peu plus d’une semaine (samedi 27 avril), d’autant plus que sa situation en Ligue 1 (10ème au classement) fait qu’elle n’a plus trop rien à jouer en championnat, Florent Balmont tient à rappeler avant tout : «On se bat pour notre survie, à nous de faire ce qu’il faut, à nous de mettre cette envie, cette intensité, à nous d’être costauds défensivement et de nous créer des occasions. On sait très bien ce qui nous attend contre Rennes, qui peut aussi venir dans l’optique de bien préparer sa finale. C’est le match qu’on va faire nous qui est important. On a pris 4 points en deux matchs, il faut aller chercher ces 7 points sur les trois matchs».

L’état d’esprit est là


Pour le milieu expérimenté, l’état d’esprit est là. Les cris racistes ayant entaché la bonne prestation dijonnaise vendredi dernier ? «C’est triste. On ne peut pas admettre ce qu’il s’est passé, mais il faut repartir de l’avant. On est prêts à se battre jusqu’à la fin».
Alors que cette fin de saison peut permettre au joueur de 39 ans d’atteindre les 500 matchs en Ligue 1 (496 actuellement), il entend surtout montrer que la survie du DFCO à ce niveau est bien plus importante que de jouer sa carte personnelle. En ne doutant pas du soutien du public si l’équipe continue en ce sens : «Le public est avec nous depuis le début de la saison. C’est aussi compréhensible qu’il ne soit pas content des résultats. Il ne faut pas dépasser la limite comme contre Nice, mais les supporters nous soutiennent et ils vont nous soutenir jusqu’au bout. On en a besoin».

Alix Berthier
Photo : Alix Berthier