lundi 21 août 2017
Questions à...
L'emploi des seniors est une préoccupation pour Fabrice Rey, directeur de Créativ', le cluster emploi de Dijon métropole. Il revient pour Infos-Dijon sur une expérience menée début juillet et insiste : «l'opération sera améliorée et renouvelée, car les plus de 50 ans ne sont pas reçus en entretiens d'embauche et n'ont plus accès aux entreprises». Interview.
> SPORT > Football

FOOTBALL (amical) : Saint-Etienne sans pitié pour Dijon

13/08/2017 00:05Imprimer l’article
Les Dijonnaises ont baissé pavillon en seconde période.
Ce fut en tout cas une excellente occasion de promouvoir le football féminin avec deux belles équipes.
Le stade Lucien Parriat de Montchanin accueillait samedi cette rencontre de gala entre deux équipes de Division 2 féminine, l’A.S Saint-Etienne, reléguée de Division 1 la saison dernière et le Dijon F.C.O qui n’a manqué l’accession en Dvision 1 que d’un point. Les 400 spectateurs présents ont assisté à une rencontre plaisante, bien loin des rudes empoignades masculines. A  priori, la lourdeur du score, 6 à 0 pour les Vert(e)s pourrait laisser croire à une domination sans partage. Il n’en fut rien, les Dijonnaises de Yannick Chandioux ont largement fait égal avec les joueuses de Jérôme Bonnet en première période, le score 2 buts à 0 à l’issue des 45 premières minutes pour Saint-Etienne ne résultant que de mauvaises relances.
En seconde période, les jeunes Stéphanoises, plus affûtées physiquement et avec un banc beaucoup plus étoffé, ont fait parler la poudre en inscrivant 4 buts dont 2 par une Kelly Gago impressionnante. Une leçon de réalisme face à une équipe dijonnaise qui aurait pu scorer à deux reprises mais en face, la gardienne s’est montrée intraitable.
A Montchanin, stade Lucien Parriat : AS Saint-Etienne bat Dijon FCO 6 buts à 0 (2-0)
Les buts ont été inscrits par Aude Moreau (3), Lucie Pingeon (16), Candice Gherbi (48), Angel Mori (53), Kelly Gago (75,86)

Jérôme Bonnet, entraîneur ASSE
Ce premier match m’a permis de faire une revue d’effectifs avec 17 joueuses, le but étant de donner du temps de jeu à chacune, une heure sur la pelouse, sans prendre de risques physiques. Le score ne reflète rien, les matches de préparation ne signifient pas grand chose, si ce n’est dans un but de corriger les automatismes et certaines lacunes. Il reste encore du travail à effectuer.
Yannick Chandioux, entraîneur DFCO
Nous perdons contre plus fort aujourd’hui c’est sûr. Mais le score est lourd vu notre prestation. La différence de banc a été prédominante, mes joueuses étaient fatiguées en deuxième période. Les Stéphanoises ont fait tourner l’effectif, ce n’était pas possible de notre côté. Il y aura des choses à corriger, mais je ne suis pas inquiet, 6 ou 7 joueuses intégreront l’effectif et deux Africaines sont attendues également. Nous retrouverons les Stéphanoises en championnat.
Joël Servy