jeudi 21 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> SPORT > Football

FOOTBALL : «Il ne faut pas se trouver d’excuse et être prêt», déclare Antoine Kombouaré

11/01/2019 15:21Imprimer l’article
Présenté ce jeudi au stade Gaston Gérard, Antoine Kombouaré a tenu sa première conférence d’avant-match ce vendredi à la mi-journée aux Poussots, après avoir dirigé son premier entraînement. Retour sur cette conférence, à deux jours de la réception de Montpellier (20ème journée de Ligue 1 Conforama, 17h00). Frédéric Sammaritano s’est lui aussi présenté devant les médias ce vendredi.
«J’aime profondément mes joueurs, discuter, échanger avec eux, et puis bosser». Ce vendredi matin, Antoine Kombouaré découvrait les installations du centre d’entraînement des Poussots et faisait plus ample connaissance avec ses joueurs, concrètement sur le terrain lors du premier entraînement qu’il dirigeait. Son tout premier objectif : «Les mettre dans la meilleure situation pour le match de dimanche».
Le rythme et l’intensité étaient de mise mais le nouveau coach du DFCO ne se limite pas à ça… «Ça voudrait dire qu’avant, ce n’était pas le cas des séances d’entraînement, je ne le crois pas», dit-il. Plus que cette première aux Poussots, Antoine Kombouaré souhaite évidemment que ça dure : «Mon objectif est de voir les joueurs de cette manière-là jusqu’à la fin de la saison. Le jugement, c’est sur la durée. Si nous sommes capables de faire cela sur la durée, ça voudra dire qu’on est dans le vrai».

Se mettre dans le bain car «on est dans l’urgence»


«Se mettre dans le bain», c’est aussi ce qu’entendait le nouvel entraîneur du DFCO au travers de cette première matinée de boulot. Car malgré le fait de son arrivée en cours de saison - une première pour lui -, les compteurs ne sont pas remis à zéro en championnat, et l’équipe dijonnaise en bas de classement reçoit l’une des plus solides équipes de la Ligue 1.
«On est dans l’urgence. Il ne faut pas se trouver d’excuse et être prêt. Nous avons une victoire à aller chercher», a lancé et répété Antoine Kombouaré lors de la conférence de presse d’avant-match. En face du bilan de Montpellier, dont les deux dernières dernières défaites ne remettent pas en cause actuel 4ème de Ligue 1 «à 2 points du 3ème, Lyon», avec la deuxième meilleur défense du championnat, le coach du DFCO revient à un bilan dijonnais à domicile à améliorer.

Savoir à nouveau gagner à domicile


Redonner au stade Gaston Gérard une atmosphère de forteresse (5 défaites en 8 matchs en championnat pour l’instant) n’est pas forcément une ambition primordiale, mais il sait bien que «les victoires apportent de la confiance, des points et une communion avec les supporters». Savoir à nouveau gagner à domicile, c’est retrouver une certaine sérénité selon Antoine Kombouaré.
Contre Montpellier, il se contenterait bien du «1-0 avec un but sur corner» mais il veut voir plus. «Il y a ce qu’on a envie de mettre en place, ce qu’on dit, ce qu’on veut faire mais le plus important, ce sont les actes. J’attends beaucoup de mes joueurs», insiste-t-il. En confirmant que le jeu ne sera pas sacrifié dans cette situation où même les petites victoires suffiraient : «On sait aussi que c’est en jouant bien qu’on gagne. Je veux aller de l’avant, marquer des buts mais il faut de la défense, de la solidité, savoir faire peur parfois, intimider l’adversaire… Mais l’essence du foot, c’est de bien jouer et là j’ai la chance d’avoir des joueurs de talent, avec beaucoup de qualités offensives. Ils (les joueurs dijonnais qu’il dirige désormais) n’ont pas fini cinquième attaque du championnat par hasard la saison dernière (55 buts marqués en 38 journées). Il faut s’appuyer sur cette force en corrigeant bien sûr les lacunes défensives». Et pour Antoine Kombouaré, «jouer le titre ou le maintien, ça a la même saveur. C’est un challenge difficile, compliqué mais super excitant».

Pas de grand discours, juste le sens des responsabilités


Antoine Kombouaré pouvait compter ce vendredi matin sur 20 joueurs à l’entraînement. Frédéric Sammaritano raconte qu’il n’y a pas eu de grand discours et que le coach est surtout allé à l’essentiel : «Il nous a remis face à nos responsabilités. On sait qu’on n’a pas été à la hauteur en première partie de saison et il faut garder ça en tête car des personnes ont quitté le club. Nous en sommes en partie responsables. Ça nous remet les têtes à l’endroit aussi. On va devoir en faire beaucoup plus pour réagir, et on a coeur de redresser la situation. On a beaucoup parlé de cette union au sein du club. Je ne connaissais pas le coach mais je sais que c'était un très bon joueur et un très bon entraîneur, qu’il a un gros tempérament, un gros caractère».

Frédéric Sammaritano : «On sait qu’on va être jugés sur les résultats»


De retour dans le rythme après plusieurs blessures depuis le début de cette saison, même s'il lui reste à parfaire sa condition physique, le milieu de terrain dijonnais assure que le groupe a «envie de rentrer dans le vif du sujet et de s’adapter au changement». L’intensité, la dynamique de travail, elles y étaient selon lui ces dernières semaines (avec Olivier Dall’Oglio puis David Linarès et la victoire en Coupe de France à Schiltigheim). Sauf qu’il rappelle également : «On sait qu’on va être jugés sur les résultats».
En ce début d’année, Antoine Kombouaré devra se passer pour plusieurs semaines du défenseur Valentin Rosier (fracture du pied, trois semaines d’arrêt supplémentaires) et Benjamin Jeannot (touché au mollet). Frédéric Sammaritano, Yoann Gourcuff et Nayef Aguerd sont eux de retour, même si ça sera certainement trop juste pour voir les deux derniers sur le terrain ce dimanche. Quant au titulaire dans la cage dijonnaise, le nouveau coach se donne jusqu’à samedi soir voire dimanche matin pour faire son choix entre Alex Runarsson et Bobby Allain.
L’accélération de l’intégration d’Antoine Kombouaré, de son adjoint et de son préparateur physique se font avec l’appui - souligné par le nouveau coach lui-même - de David Linarès et Laurent Weber.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

L’album photos de l’entraînement

est à retrouver en cliquant ici


La vidéo de l’entraînement

est à retrouver en cliquant ici






Quelques photos de l'entraînement :

(Vincent Poyer / DFCO)





 
?>