jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> SPORT > Football

FOOTBALL : Le DFCO en prend quatre contre le PSG

12/03/2019 21:30Imprimer l’article
En match en retard de Ligue 1 Conforama ce mardi en début de soirée, le DFCO n’a pas fait le poids face au PSG (0-4).
«J’ai une idée», avait lâché Antoine Kombouaré sans plus de détails en conférence de presse d’avant-match… Devant faire sans plusieurs défenseurs, c’est en effet une mise en place surprenante que l’entraîneur dijonnais avait concoctée pour ce match. Avec trois défenseurs centraux - Cédric Yambéré, Wesley Lautoa, Nayef Aguerd - mais surtout deux latéraux inédits, Romain Amalfitano à droite et Wesley Saïd à gauche en début de match. Alex Rúnarsson était dans la cage.

Paris ouvre la marque trop rapidement, sur corner


Certes, tout le monde savait que le DFCO allait devoir beaucoup défendre. Mais ça manquait sans nul doute d’agressivité sur ces premières minutes de jeu.
Sur corner, Marquinhos échappait facilement au marquage de Wesley Lautoa - à nouveau capitaine malgré la présence Julio Tavares sur le terrain… - et le PSG ouvrait la marque assez vite, trop vite une nouvelle fois (7ème minute de jeu).
Un mal pour un bien peut-être, car à partir de là l’équipe dijonnaise se trouvait moins étouffée et ressortait davantage le ballon, même si les intentions offensives étaient trop hésitantes et imprécises pour être vraiment tranchantes.

Une accélération fatale


Sauf que de l’autre côté, même si le rythme était peu élevé, plutôt maîtrisé, il en fallait peu à l’équipe parisienne pour placer une attaque et faire la différence.
C’est ce que les joueurs du PSG démontraient sur le deuxième but avec Kylian Mbappé à la conclusion (40ème). Voilà que cette accélération dans l’offensive fut fatale au DFCO, à quelques minutes de la mi-temps…
Au retour des vestiaires, c’est la qualité technique d’Ángel Di María sur coup franc aux portes de la surface de réparation dijonnaise qui laissait Alex Rúnarsson de marbre, impuissant et encaissant le troisième but.

Même Eric Choupo-Moting en met un…


Même physionomie qu’en première période, le DFCO n’abdiquait pas et tentait de repartir vers l’avant face à une équipe adverse se contentant de contrôler le match et manquant d’ajouter trois voire quatre buts… Les Dijonnais étaient un peu plus acculés qu’en première période par une équipe ayant apporté du jus avec ses jeunes dans le dernier quart d'heure, cela alors que les entrées dijonnaises n'avaient pas d'incidence très positive. Les footballeurs de la Cité des Ducs terminaient le match en éprouvant des difficultés à garder le ballon.
Sauver l’honneur par un but ? C’était à vrai dire trop demander pour cette équipe dijonnaise trop faible qualitativement, si ce n’est la bonne frappe de Jules Keita (90e) ayant obligé Alphonse Areola à se coucher pour bien capter le ballon et sécuriser sa cage.
Au final, l’addition à payer pour le DFCO est même plus lourde qu’en Coupe de France fin février, car même Eric Choupo-Moting ponctuait la dernière action du match, pour le quatrième but du PSG (92ème).

Il y a mieux comme préparation avant Guingamp


Pour le DFCO, malgré des faiblesses à nouveau évidentes, il s’agit surtout de ne pas trop cogiter, puisqu’il faudra se rendre à Guingamp dès samedi.
Si ce match en retard contre le PSG était un bonus, le déplacement en Bretagne sera «un match à six points» comme on dit. Antoine Kombouaré avait d’ailleurs choisi par exemple de ne pas retenir Naïm Sliti dans le groupe et de ne pas faire débuter Chang-hoon Kwon ce mardi…
Le rendez-vous le plus important de cette semaine dijonnaise, c’est évidemment samedi. Même s’il y a mieux qu’une telle défaite comme préparation.

Alix Berthier
Visuel : Twitter DFCO

Le feuille de match :


A Dijon, stade Gaston-Gérard, le DFCO battu par le PSG : 0-4 (0-2).
Arbitre central : Florent Batta.

But : Marquinhos (7e), Mbappé (40e), Di María (50e), Choupo-Moting (92e) pour le PSG.
Avertissements : Wesley Lautoa (49e), Keita (69e) au DFCO ; Marquinhos (37e) au PSG.
Expulsion : Aucune.

Dijon : Rúnarsson - Yambéré, Lautoa (cap.), Aguerd - Amalfitano, Abeid (Sammaritano, 71e), Balmont, Marié - Jeannot (Kwon, 83e), Tavares (Keita, 65e), Saïd.
Non utilisés : Allain - Chafik, Tegar, Loiodice.

Paris-Saint-Germain : Areola - Meunier, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Kurzawa (Dagba, 76e) - Nkunku (Diaby, 76e), Verratti, Marquinhos, Bernat - Mbappé, Di María (Choupo-Moting, 76e).
Non utilisés : Buffon - Kehrer, Nsoki.