mercredi 15 août 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
> SPORT > Football

FOOTBALL : Olivier Dall’Oglio veut les ingrédients dans le jeu «pour que la fête soit réussie»

17/05/2018 16:25Imprimer l’article
Pour le compte de la 38ème et dernière journée de Ligue 1 Conforama, le DFCO reçoit le SCO d’Angers ce samedi soir (coup d’envoi à 21 heures au stade Gaston-Gérard). Retour sur la conférence de presse de l’entraîneur dijonnais Olivier Dall’Oglio, qu’il a tenue aux Poussots ce jeudi matin.
Un maintien largement assuré, un top 10 qui ne peut plus être disputé, plus qu’un seul match à jouer dans cette saison 2017-2018… Il s’agit donc pour le DFCO de fêter cette dernière sortie, qui plus est au stade Gaston-Gérard. Fêter cette dernière de la saison, car celle-ci est bien réussie, avec un maintien et un jeu reconnu en prime.

Le relâchement n’est pas encore décrété


Dans un match sans enjeu puisque l’équipe d’Angers est dans la même situation disons confortable que le DFCO, mais ne peut finir devant le club bourguignon en cas de victoire ce samedi, le relâchement n’est toutefois pas décrété dans les rangs dijonnais. Olivier Dall’Oglio assure d’ailleurs : «Je ne sens pas mes joueurs en vacances. Il y a dans la tête de certains la Coupe du Monde, donc ceux-là ne sont pas du tout en vacances, ils sont plutôt assez rigoureux. Après il peut y avoir inconsciemment des petits relâchements, je le ressens et je le combats».
Sur les adversaires angevins qui se profilent, l’entraîneur dijonnais a parlé d’un club jumeau au DFCO, en remarquant : «Ils sont montés une année avant, il y a une restructuration, il y a un coach qui est là depuis un bout de temps, un président jeune, etc… Il y a beaucoup de similitudes entre les deux clubs. Si tu perds deux ou trois éléments essentiels, ce n’est pas évident de reconstruire. On a perdu Lees-Melou et Diony, mais offensivement on n’a pas perdu notre dynamique. C’est une réussite. Eux ont eu un peu plus de mal là-dessus».
Au classement on l’a dit, le SCO d’Angers restera derrière le DFCO cette saison (l’équipe angevine est 14ème, 4 points derrière Dijon), mais le club dijonnais peut grappiller deux places et terminer 11ème, aux portes du top 10.

«Si on veut que la fête soit réussie, il faut que le match soit agréable à voir»


Olivier Dall’Oglio s’est même permis un parallèle avec l’actualité footballistique européenne pour souligner deux mots d’ordre à respecter si le DFCO souhaite ponctuer sa saison sur une victoire : la régularité et la rigueur.
«Sur le match OM-Atletico d’hier (mercredi soir), il y a pas mal de choses à prendre. On est loin de cette rigueur défensive, qui nous a fait défaut tout au long de la saison. J’aimerais bien, sur ce dernier match, qu’il n’y ait pas les mêmes relâchements que j’ai vus à Lille (défaite 2-1 le 12 mai). C’est un constat, quand on joue au haut niveau, on doit être réguliers et rigoureux. C’est surtout ça qui m’a un peu ennuyé sur ce match-là. Il y a des matchs offensifs et des matchs plus structurés. Nous, ce dont on a besoin, c’est que l’équipe soit bien structurée pour pouvoir bien attaquer, sinon ce ne sera pas de belles attaques, ce sera brouillon, et il est hors de question que ça soit brouillon». Et Olivier Dall’Oglio a lancé durant cette conférence de presse : «Il y aura du monde. Si on veut que la fête soit réussie, il faut que le match soit agréable à voir».
Une fête à laquelle participera Cédric Varrault dont le coach dijonnais a fait des éloges. Olivier Dall'Oglio s’est aussi exprimé sur la soirée des trophées UNFP de dimanche dernier.

Alix Berthier
Photo d’archives : Alix Berthier

Retour sur la conférence de presse d’Olivier Dall’Oglio en vidéo en cliquant ici.