samedi 17 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> SPORT > Football

FOOTBALL : Pris à froid par Saint-Etienne, le DFCO commence la saison par une défaite

11/08/2019 03:16Imprimer l’article
Dijon peut nourrir quelques regrets mais aussi trouver des motifs de satisfaction malgré la défaite (1-2) concédée ce samedi soir lors de la 1ère journée de Ligue 1.
Si l'on regarde le score, le DFCO a raté son entrée dan le championnat de Ligue 1 2019/2020. Mais si l'on regarde le scénario, l'engagement et surtout les statistiques de ce Dijon - Saint-Etienne, c'est beaucoup moins évident. Il est des jours ou le chauvinisme rejoint l'analyse objective : ce samedi soir à Gaston-Gérard, les hommes de Stéphane Jobard ont eu la possession du ballon, ont plus tiré, plus cadré, plus fait de passes, obtenu plus de corners (et aussi fait plus de fautes) que leurs adversaires stéphanois.

Mais le foot est ainsi et tout se joue parfois en quelques minutes. Les premières de la rencontre en l'occurrence, quand après un début de match canon des Dijonnais avec notamment deux corners et une parade de Ruffier sur une belle frappe de Baldé, les Verts ont quasiment tué le match en cinq minutes pour mener 0-2 à la 10e. D'abord avec un lobe d'Hamouma sur Runarsson à la 5e puis par Aholou, qui dépose sa tête sur un coup franc de Boudebouz.

Beaucoup d'équipes auraient sombré après deux gifles en début de match, mais pas les Dijonnais. C'est là le motif de satisfaction de ce match d'ouverture de la saison. Les joueurs du DFCO ont poussé, tenté, galéré aussi, ils ont construit, sérieusement et se sont procuré de nombreuses occasions. Des efforts uniquement récompensés par un pénalty transformé par Tavares à la 34e, après qu'Ecuele-Manga ait envoyé la balle de la tête sur la main de Mathieu Debuchy.
Après un match qui a nettement viré à l'avantage du DFCO en seconde période, Sainté a encore pu compter sur son gardien, Stéphane Ruffier, qui a notamment sorti la balle d'égalisation des pieds de Jules Keita à la 78e.

Finalement, cette défaite encourageante aura peut-être pour effet bénéfique de ne pas provoquer d'emballement comme ce fut le cas il y a un an après trois victoires au mois d'août. Comme le regrettait Stépahne Jobard après la rencontre, le DFCO a encore dû être dans la réaction, et c'est quelque chose qu'il faudra éviter. Mais on a eu ce samedi la promesse d'une équipe qui vendra chèrement sa peau, jouera sa chance, et ne lâchera rien. Une attitude qui fera la fierté des supporters, au delà du classement final.

La feuille de match :


A Dijon, Saint-Etienne bat le DFCO 1-2 (1-2).
Arbitres : M. Leonard, assisté de MM. Lang et Hébrard.
14334 spectateurs.

Buts : Tavares (33') pour le DFCO ; Hamouma (5'), Aholou (10') pour Saint-Etienne
Avertissements : Debuchy (33'), Aholou (46') à Saint-Etienne.

DFCO : Runarsson - Chafik, Coulibaly, Ecuele Manga, Alphonse - Amafitano, NDong, Baldé (Keita, 46'), Jeannot (Loiodice, 77'), Sammaritano (Soumaré, 67') - Tavares.

Non utilisés : Ntumba, Aguerd, Barbet, Soumaré, Loiodice, Keita, Philippe.

ASSE: Ruffier - Moukoudi, Trauco, Perrin, Debuchy - MVila, Boudebouz, Aholou (Nordin, 70') - Khazri (Youssouf, 58'), Bouanga, Hamouma (Beric, 78').

Non utilisés : Moulin, Palencia, Nadé, Diony.

Photo Vincent Poyer / DFCO