vendredi 14 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> SPORT > Football

Olivier Dall'Oglio : «Une nouvelle aventure avec toutes sortes d'inconnues»

10/08/2018 12:30Imprimer l’article
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
C'est vraiment la reprise. A la veille du premier patch de la saison, ce samedi soir (20h) à Montpellier, le coach du DFCO, Olivier Dall'Oglio, a fait le point ce vendredi matin en conférence de presse. Etat des lieux.

Dans quel état d'esprit abordez-vous ce premier match ?


«Chaque année, c'est la même chose : après la phase de préparation, on sait que ça va être dur pour les joueurs au niveau physique, mais il y a une vraie envie de démarrer. Ensuite, on entrera dans la routine de préparation des matches. La prépa, c'est bien mais un peu long. On sent dans le groupe l'adrénalyne de la reprise.»

Vous avez plus de certitudes aujourd'hui ?


«Il y a toujours quelque chose de nouveau en début de saison. L'ossature de l'équipe est restée, mais il y a de nouveaux joueurs. Des joueurs importants comme Varrault ou Reynet qui étaient là depuis longtemps, des animateurs sont partis. Il suffit de changer deux ou trois joueurs pour que ce soit un nouveau commencement, et une nouvelle aventure avec toutes sortes d'inconnues.»

Le DFCO sera plus attendu cette année, avec son jeu offensif et sa 11e place l'an passé…


«Certainement, mais il nous faut rester modestes. L'an dernier, nous faisions partie des favoris pour la descente en Ligue 2, et cette année, il nous faut rester vigilants.»

Comment voyez-vous ce premier match à Montpellier ?


«C'est un match important car on met les pieds dans le championnat. Comme dans beaucoup d'équipes, les joueurs ne sont pas rodés et les équipes seront réellement prêtes au bout de 5 ou 6 matches.»

Qu'attendez-vous de cette rencontre ?


«Au delà du résultat, j'attends surtout un comportement dans le collectif, car c'est quelque chose qu'on peut maîtriser.»

Que pensez-vous de Montpellier ?


«Ils sont restés avec beaucoup de joueurs de l'an dernier, à part un ou deux changements, et ils avaient fait une très belle saison, avec leur style. Il faudra s'en méfier.»

L'aspect défensif du DFCO était un point sensible l'an dernier. Qu'en est-il aujourd'hui ?


«Nous devrons être solides pour espérer débuter sur une bonne note. Mais il y a beaucoup de choses à affirmer : comme je l'ai dit, être prêts physiquement, mais surtout collectivement.»

Quelles certitudes avez-vous tiré des matches amicaux ?


«Ces matches de pré-saison restent des matches amicaux. Pour avoir des certitudes, j'ai besoin de voir les garçons en compétition. Des garçons comme Oussama Haddadi par exemple seront de retour avec très peu de jeu en matches amicaux. Lui et Naïm Sliti sont prêts mais ils sont rentrés trois semaines après les autres.»

Yoann Gourcuff est-il prêt ?


«Il a joué 15 minutes à Reims, et j'ai trouvé ses premiers pas plutôt intéressants. Et il montre de belles choses à l'entraînement aussi, d'autant qu'il n'a pas de soucis physique. Il a une certaine impatience à commencer et à son âge, on sait se gérer. On a surtout des discussions sur la façon de l'utiliser, pour savoir quand le faire entrer, etc. Cette semaine, il a eu une séance d'entraînement en plus car il le sentait comme ça.»

Et dans le vestiaire ?


«C'est un garçon discret mais il a tout de suite été adopté par le groupe. Il a un caractère facile de toute façon.»

Où en sont les blessés, Kwon et Balmont ?


«Ce sont en effet les seuls blessés. Tous les autres sont aptes. Florent est plutôt bien. Il attaque une préparation physique normale, et il court. Il court bien d'ailleurs. Il n'a pas de soucis et il touche bien le ballon. Pour Chang-hoon, c'est différent. On l'attend à la fin du mois. Il a été déplâtré et il commence à marcher. On l'a envoyé en Corée car il avait besoin de se changer l'esprit. Il allait jouer une Coupe du Monde, et il se blesse dans le dernier match. Ce n'est pas facile à vivre. Il sera de retour sur le terrain en décembre ou janvier.»

Qui sera capitaine cette saison ?


«Il y a plusieurs candidats : Frédéric (Sammaritano), Romain (Amalfitano), Julio (Tavares)… Vu les derniers matches amicaux, ça risque d'être Julio, mais d'une façon générale, je m'adresse toujours aux plus anciens.»

Vous avez failli perdre Julio Tavares, qui semblait intéresser Aston Villa selon le Daily Mail…


«Je ne lis pas tout ce qui s'écrit dans la presse, sinon, je tomberais malade toutes les semaines… Moi, j'attends de Julio qu'il fasse comme chaque saison, qu'il amène un plus. Je pense qu'il peut progresser encore, même à 29 ans, notamment dos au but, où il peut être encore plus efficace.»

Le mercato n'est pas fini. Que peut-on encore attendre ?


«Il peut se passer encore plein de choses, même si la menace anglaise n'est plus là ! En défense, Varrault, Djilobodji et Reynet ont été remplacés par des jeunes joueurs et il peut y avoir un renfort de plus, mais on ne forcera pas le trait si les joueurs disponibles ne sont pas dans ce qu'on recherche. En défense, il faut amener un état d'esprit volontaire, de la rigueur et de la concentration. S'il y a bien un défaut qu'on a eu la saison dernoère, c'est le manque de concentration. On a encaissé beaucoup de buts qui auraient pu être évités. Quand on cherche à créer du jeu en attaque, on s'expose à perdre des ballons. Les garçons qui ne sont pas impliqués en attaque ne doivent pas se contenter de regarder leurs coéquipiers mais doivent mieux anticiper les pertes de balle.»

La vidéo fait son entrée en Ligue 1, qu'en pensez-vous ?


«J'ai toujours milité pour plus de justice. La vidéo ne résoudra pas tous les problèmes, mais c'est une bonne chose.»

Recueilli par Nicolas Richoffer
Photos N.R.


 
?>