mardi 22 août 2017
Questions à...
L'emploi des seniors est une préoccupation pour Fabrice Rey, directeur de Créativ', le cluster emploi de Dijon métropole. Il revient pour Infos-Dijon sur une expérience menée début juillet et insiste : «l'opération sera améliorée et renouvelée, car les plus de 50 ans ne sont pas reçus en entretiens d'embauche et n'ont plus accès aux entreprises». Interview.
> SPORT > Handball

DIJON : Soleil et sourires sur le village du hand avec les filles du CDB

07/09/2016 20:52Imprimer l’article
Avant la reprise du championnat ce samedi, les joueuses du Cercle Dijon Bourgogne étaient, ce mercredi après-midi place de la République, en pleine opération séduction. Avec la Ligue de Bourgogne et le Comité départemental, elles invitaient les jeunes Dijonnais à s'initier au hand.
La chaleur était écrasante ce mercredi après-midi à Dijon, mais elle n'a pas empêché les enfants de s'en donner à cœur-joie place de la République. C'était le jour du désormais traditionnel "village du hand", qui signe la rentrée des handballeuses du Cercle Dijon Bourgogne depuis six ans.
"C'est l'occasion pour nous de donner un coup de projecteur sur la reprise du championnat et de faire parler de nous après l'été" explique Vincent Fournier, le responsable de la communication du CDB.

L'effet J.O. attendu




Pour la troisième année, la Ligue de Bourgogne co-organisait l'événement. "Faire découvrir le hand, c'est l'objectif principal" poursuit Jacques Fourcot, président de la Ligue. "Au niveau Bourguignon, nous avons 8000 licenciés. C'est encore trop tôt pour le savoir, mais on compte aussi sur un effet Jeux Olympiques, avec nos deux belles médailles d'argent gagnées à Rio, pour recruter de jeunes joueurs et joueuses".
Cette année, le comité départemental de handball était également de la fête "afin d'intégrer le projet global dans le cadre du Mondial de hand qui sera organisé en France en 2017" explique Vincent Fournier.
Pour revenir à Dijon, le CDB, club exclusivement féminin, compte pour sa part une centaine de licenciées de l'école de hand (6 ans) jusqu'à la division 1 avec les joueuses professionnelles.

Joanna Lathoud : "Un petit moment de bonheur"




Les pros, justement, étaient là aussi cet après-midi, pour jouer avec les enfants et échanger avec leurs jeunes fans. "On nous demande d'être présentes à ce genre d'événements et je trouve ça normal que l'on participe à faire la promotion du club et de notre sport" raconte Joanna Lathoud, arrière et pivot de 22 ans formée au club et qui entame sa deuxième saison professionnelle. "C'est d'autant plus important qu'il y a peu de licenciées filles dans le hand. Une journée comme ça, c'est du plaisir : on a des échanges intéressants avec les enfants, et certains sont même parfois des fans. Leur apporter un petit moment de bonheur, c'est génial !"

Texte et photos : Nicolas Richoffer