Infos-dijon.com > Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

DIJON : Une expo sur la guerre d’Algérie jusqu’à vendredi

08/04/2019 08:56
Les élèves des classes de 1ère du lycée Boivin de Chevigny-Saint-Sauveur l’ont intégrée dans leur programme d'histoire.
Une exposition intitulée «Guerre d'Algérie, histoire commune, mémoires partagées ?» a été inaugurée jeudi 4 avril à l'Hotel de Région à Dijon par Fadila Khattabi, députée, et Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté. Elle est ouverte gratuitement au public jusqu’au vendredi 12 avril inclu.

Cette exposition créée par l'Office national des Anciens Combattants retrace l’histoire du conflit en la contextualisant, avec un sens pédagogique remarquable. «Il faut saluer en particulier l’analyse nuancée et équilibrée de ses auteurs, qui examinent avec l’impartialité que permet la démarche scientifique de l’historien tous les aspects du conflit, sans en occulter les plus sombres» commente Fadila Khattabi, députée de la 3e circonscription de Côte-d’Or.
En tant que Présidente du groupe d'amitié France-Algérie, Fadila Khattabi a proposé à l'ONAC de présenter cette exposition à l'Assemblée nationale, puis de la décliner à Dijon.

Les élèves des classes de 1ère du lycée Boivin de Chevigny-Saint-Sauveur ont intégré l'exposition dans leur programme d'histoire et l'ont utilisée comme base pour étudier la guerre d'Algérie. Ils ont également écouté les récits de 4 témoins (Arki, membre du FLN, soldat appelé, Française d'Algérie) de cette période et en ont fait une restitution émouvante devant l'assemblée d'invités où les jeunes lycéens se sont mêlés à leurs aînés anciens combattants mais également membres de différentes associations, chefs d'établissement, professeurs d'histoire…

«La France et l’Algérie, c’est une histoire commune faite de périodes heureuses mais aussi tumultueuses qu’il nous faut regarder avec beaucoup de recul et de sérénité» poursuit Fadila Khattabi. «Voilà plus d’un demi-siècle que la guerre d’Algérie a pris fin, mais elle reste très prégnante dans la mémoire collective. Aussi, le travail de mémoire est absolument nécessaire, non seulement pour panser les plaies, mais aussi pour pouvoir se projeter dans un avenir fait d’amitié et de fraternité».

L'exposition est visible jusqu'au vendredi 12 avril inclu de 9h à 18 heures, à l'Hôtel de Région, 17 boulevard de la Trémouille à Dijon. Entrée libre.