Infos-dijon.com > Côte-d'Or > Côte d'Or

CÔTE-D’OR : Le festival «À pas contés» est lancé

12/02/2019 12:44
Le festival international jeune et tous publics se déroule jusqu’au 22 février.
«L’injustice, l’intolérance et la haine ne sont pas des fatalités». C’est avec ces propos que Claude Karoubi, président de l’Association bourguignonne culturelle, a introduit le lancement du festival À pas contés, «une seconde école de la vie construite par la force artistique»… Cela depuis 19 ans tout de même, au rythme de spectacles et d'actions culturelles d’un festival ayant pris une dimension internationale.
L’événement déployé sur toute la région, il est encore salué et soutenu pour cette 19ème édition, notamment par la Ville de Dijon, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or et le Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté.
Christine Martin, adjointe au maire de Dijon déléguée à la Culture, qualifie de fondamentale l’éducation artistique et culturelle, «base de citoyenneté et de liberté». Catherine Louis, vice-présidente du Département, souligne l’action culturelle en direction des collégiens de la Côte-d’Or. Et Laurence Fluttaz, vice-présidente de la Région, glisse un tacle à une partie de l’opposition : «La partie la plus sombre de l’assemblée régionale fustige l’art contemporain, fustige l’éducation artistique et culturelle, et rien que pour ça, c’est là qu’il faut qu’on mette le paquet. C’est essentiel par les temps qui courent...».
Alors pour le lancement du festival vendredi dernier en début de soirée, salle Devosge à Dijon, organisateurs et partenaires se sont tous exprimés pour un partage heureux de la Culture, tout en louant des engagements affirmés de l’ABC, comme celui d’avoir su rassembler autour de Dominique Richard, parrain de cette édition 2019 du festival, des élèves du collège André Malraux pour que l’artiste et les jeunes travaillent et jouent «Les discours de Rosemarie», sur les thèmes implicites de la citoyenneté et de la politique. Par l’art et la Culture, les jeunes sont invités au travers des spectacles et autres rendez-vous à grandir en citoyens du monde.
Selon Claude Karoubi d’ailleurs, APC donne «le goût de jouer au théâtre, le goût de jouer dans les étoiles». Sur l’ensemble de la programmation, douze créations sont à l’affiche. A l’heure du lancement, le taux de remplissage était d’ores et déjà de 60 %. Et le festival APC ne fait que commencer !

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Toutes les infos sur la programmation du festival

en cliquant ici