Infos-dijon.com > Dijon > Dijon

ÉDUCATION : Les syndicats demandent «une réelle amélioration des conditions de travail»

06/11/2019 16:03
Une intersyndicale appelait à un rassemblement devant le rectorat de Dijon ce mercredi pour demander au ministre de l'Éducation nationale des actes concrets après le suicide de la directrice d'école Christine Renon en région parisienne.
Le 21 septembre 2019, la directrice d'école Christine Renon mettait fin à ses jours dans le hall de son école maternelle à Pantin (Seine-Saint-Denis). En signant «directrice épuisée», Christine Renon a laissé une lettre qui a ému les enseignants et nombreux sont ceux qui réagissent avec colère en s'adressant aux autorités de tutelle.

À Dijon, ce mercredi 6 novembre 2019, une intersyndicale appelait à un rassemblement devant le rectorat à Dijon. Les organisation FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education demandent au ministre de l’Éducation nationale des actes concrets après cet événement dramatique.

«Une organisation  moins injonctive des écoles»


Les syndicats souhaitent «une réelle amélioration des conditions de travail» des personnels «qui font vivre les écoles, les établissements et les services» et «une meilleure reconnaissance de leurs professionnalités», des mesures pour «garantir la santé, la sécurité et le bien-être au travail et le développement des services de médecine de prévention».

Ils attendent aussi «une organisation  moins verticale et moins injonctive des écoles, établissements et services», «l’organisation d’un travail plus collectif et à des rythmes plus respectueux de la qualité de vie au travail». Pour mettre en œuvre ces aspirations, ils espèrent «les moyens utiles indispensables au bon fonctionnement des écoles, des établissements et des services ainsi que les créations d’emplois nécessaires pour l’ensemble des personnels».

Devant une trentaine de personnes, au pied du bâtiment du rectorat, ont pris la parole Jean-Luc Guillemote (co-secrétaire départemental SNUIPP-FSU), Bruno Guého (secrétaire régional UNSA Éducation) et Mathilde Colas-Mizon (secrétaire départemental CGT Éduc'action). Ensuite une délégation de quatre représentants a été reçue par Antoine Cuisset (secrétaire général de l'inspectrice d'académie) et Jérôme Vial (adjoint de la directrice académique) pour écouter les revendications des organisations

Jean-Christophe Tardivon