Infos-dijon.com > Dijon > Dijon

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE DIJON : Lancement officiel avec une avant-première

06/11/2019 20:25
La première des projections privilégiées a eu lieu ce mercredi soir à la suite de l'ouverture de la 14ème édition des Rencontres organisées par l'ARP.
C'est parti pour les 14ème Rencontres cinématographique de l'ARP à Dijon. Le lancement a eu lieu ce mercredi 6 novembre 2019. François Rebsamen, maire de Dijon, a remercié Sylvie Massu, directrice du cinéma Olympia, d'accueillir ce lancement officiel des Rencontres faites de débats et d'avant-premières «pour le public, pour les Dijonnais et pour notre plaisir».

Pierre Jolivet, président de la société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs, a eu un petit mot pour souligner le charme des rues dijonnaises. Néanmoins, il a surtout attiré l'attention sur «la grande loi audiovisuel qui s'annonce», la précédente remontant à trente ans. Il promet donc «des débats très riches, très denses et avec beaucoup d'enjeux».

«Un cinéma à la fois populaire et exigeant»


Il a ensuite passé la parole aux coprésidents de ces 14ème Rencontres, Jeanne Herry et Cédric Klapisch, représentatifs d'un «cinéma indépendant, un cinéma intelligent, un cinéma à la fois populaire et exigeant».

Toutes ces personnalités ont été chaleureusement applaudies. De surcroît, Jeanne Herry a pu noter que le public dijonnais avait conservé un bon souvenir de l'avant-première de son second long métrage, «Pupille», projeté l'an dernier. Jeanne Herry a souligné la dimension «brûlante» de ces Rencontres du fait des enjeux économiques autour de la loi audiovisuel. À son tour Cédric Klapisch a rappelé son amour pour la région et Dijon en particulier. Le coprésident a alerté sur «les mutations» et «les changements» du monde de l'audiovisuel et du cinéma.

La coprésidente a confié avoir beaucoup aimé le premier film de la réalisatrice Lucie Borleteau et s'est dite ravie de pouvoir découvrir son second long métrage, «Chanson douce», ainsi projeté à l'Olympia. Pour cette avant-première, la réalisatrice était accompagnée du compositeur Pierre Desprats. Lucie Borleteau a clamé son amour pour «un cinéma riche, bouillonnant, prenant des risques» avant de donner rendez-vous aux spectateurs pour un débat après la projection.

Jean-Christophe Tardivon

Retrouver l'intervention du ministre de la Culture sur la loi audiovisuelle

Retrouver notre article sur les débats autour de la loi audiovisuelle

Retrouver notre article présentant les Rencontres