Infos-dijon.com > Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

CULTURE : L'ENSA initie une exposition croisée entre Dijon et Dallas

21/10/2019 15:47
«Boucon & Carter» est une exposition de deux jeunes artistes, l'un diplômé de l'ENSA Dijon, l'autre de la Southern Methodist University de Dallas. Retrouvez leurs œuvres à la Boutique des Bains du Nord, 16 rue Quentin à Dijon, du 26 octobre au 24 novembre.
"BOUCON & CARTER" EXPOSITION CROISÉE ENTRE DIJON ET DALLAS

Du 26 octobre au 24 novembre 2019
Vernissage le vendredi 25 octobre à 18h
Boutique des Bains du Nord – FRAC Bourgogne

Victor Boucon, jeune artiste diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon (ENSA) et Xxavier Edward Carter, jeune artiste diplômé de la Southern Methodist University de Dallas (SMU), sont les lauréats de l’édition 2019 du partenariat créé en 2015 entre ces deux écoles.

PROGRAMME DE RÉSIDENCE DIJON/DALLAS (TEXAS – E.U.)

L'ENSA Dijon est à l'origine de ce programme en partenariat avec la Southern Methodist niversity / Division of Art de Dallas. Suite à un appel à projet auprès des étudiant.e.s finissant leur cursus et des diplômé.e.s des trois dernières années, dans chacun des établissements, les dossiers de Victor Boucon et de Xxavier Edward Carter, ont retenu l’attention d’Astrid Handa-Gagnard, directrice du FRAC de Bourgogne et de Sofia Bastidas, directrice de la Pollock Gallery, choisies pour cette nouvelle collaboration. Après un temps de résidence à Dallas et une exposition des œuvres en août dernier à la Pollock Gallery, Victor et Xxavier sont tous deux de retour à Dijon pour une exposition d’un mois «Boucon & Carter» au FRAC Bourgogne, du 26 octobre au 24 novembre 2019 (vernissage le 25 octobre 2019 à 18h).

L’INTERNATIONAL À L’ENSA DIJON

L’international à l’ENSA Dijon occupe toutes les strates de la vie de cette école. Elle comptabilise aujourd’hui 48 accords internationaux dont profitent les étudiant.e.s pour des stages ou semestres d'études à l'étranger. Elle développe également des programmes de résidence et d’exposition à l’international pour ses jeunes artistes nouvellement
diplômé.e.s et favorise ainsi leur insertion professionnelle : Dallas (États-Unis), Sao Paulo (Brésil), Cotonou (Bénin).

PERFORMANCE «TUEZ LES TOUS»

En parallèle de l'exposition, Xxavier réalisera une performance au sein de l’ENSA Dijon, gratuite et ouverte à toutes et tous.
«Tuez les tous» est une performance composée d’œuvres réalisées au fusain et à l’encre, sur papier et sur sculptures d’objets trouvés. Tout en explorant la tension, ces œuvres prennent vie à travers la performance exécutée par Xxavier Edward Carter, accompagné d’étudiant.e.s de l’ENSA Dijon.

Les thèmes abordés sont les suivants : mouvement contre les personnes noires, l’argent, la consommation, la dégradation de notre environnement, l’esclavagisme...
Installée au sein même de l’école, cette performance en plusieurs parties propose des perspectives de changement face à ces problématiques.

[Jeudi 24 octobre – 18h00]
École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, 3 rue Michelet, 21000 Dijon.
Visiteurs extérieurs :
Réservation obligatoire, par e-mail (nom, prénom, tél) jusqu’à la veille de la performance à communication@ensa-dijon.fr.

BIOGRAPHIE DES ARTISTES

VICTOR BOUCON
Victor Boucon (1993) est né et a grandi dans le Territoire de Belfort en Franche Comté. Baigné dans un cadre où se rencontraient campagne et friches industrielles, il a rapidement développé un goût prononcé pour le la récupération et le détournement d’objet. Après une formation en Art Plastique et Musique au lycée, il intègre la classe préparatoire aux concours des écoles d’art à l’école d’art Gérard Jacot de Belfort. Au cours de cette formation, il côtoie des artistes tels que Vincent Carlier et Raphaël Gallet, et fait coïncider réflexions plastiques et intellectuelles avec les compétences techniques
qu’il avait accumulé depuis son enfance. En 2012, il rentre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon où il étudie auprès d’artistes tels que Germain Huby, Lydie Jean dit Panel, Didier Marcel ou encore Sammy Engramer. En 2015, il part vivre deux mois en autarcie dans les montagnes en guise de voyage d’étude. À la suite de cette expérience, il participe
à un workshop avec l’artiste Laurent Tixador à l’École Supérieure d’Art de Toulouse. En 2018, il réalise différents projets avec des élèves de primaires dans le cadre des Ateliers Médicis. En résidence aux Halles du Faubourg depuis mars 2019, il entame en septembre une nouvelle Résidence à la Jackson Pollock Gallery à Dallas (Texas - E.U) et expose aujourd’hui à la Boutique des Bains du Nord à Dijon.
Artiste du geste, de la pratique et de l’expérience, Victor Boucon développe un goût prononcé pour la récupération et le détournement d’objets. Il explore la célèbre mise en tension des notions d’art et d’artisanat, de savoir-faire traditionnel et de technologie. Conjuguant réflexions plastiques, poétiques et techniques, il s’intéresse au travail du métal, plus particulièrement à la soudure et à la forge. Regroupant technologies archaïques et technologies modernes, il développe une réflexion autour du progrès et de l’écologie par le prisme d’une recherche plastique. Ses sculptures métalliques
fonctionnent généralement de manière autosuffisante, ainsi ses éoliennes reproduisent le bruit du vent dans les arbres simplement en tournant grâce au vent. Victor Boucon définit son univers comme une forme d’archéologie anticipative, dans laquelle il pousse à l’extrême les codes et usages qu’il constate aujourd’hui pour envisager leurs applications
futures.
Extrait du catalogue d’exposition « Rituel de l’algorithme », Halles du Faubourg

XXAVIER EDWARD CARTER
Xxavier est un artiste interdisciplinaire originaire de Dallas (Texas, Etats-Unis). Il est diplômé d’une Licence en Beaux-Arts (BFA) de la Stanford University, et d’un Master en Beaux-Arts (MFA) de la Southern Methodist University. En 2011, il est l’un des lauréats du prix "Arch and Anne Giles Kimbrough Fund Award" décerné par le Dallas Museum of Art, puis il décroche une bourse d’études Freedom du Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco en Californie en 2016, avant d’être sélectionné en 2019 dans le cadre du programme de résidence-exposition Dijon/Dallas.
Le travail artistique de Xxavier est multi-sensoriel, richement diversifié, évoluant sans cesse au gré des situations. Sa pratique se fonde sur l'idée d'exister avec une faible empreinte écologique et intègre dans ses ouvrages des éléments du quotidien. Son travail allie la complexité des interactions personnelles, le bombardement des médias à travers la radio, la télévision et Internet, des expériences de vie, et des choses matérielles excessives que l’on retrouve dans le paysage, le tout à travers vidéos, publications, installations ou performances.
Sans schéma préconçu lors qu’il mène à bien ses réalisations, Xxavier tente d’adopter une approche très « démocratique » des matériaux.
Xxavier se définit lui-même en tant que « noir et Amérindien noir, mon travail est pour moi le prolongement des pratiques de survie et de narration des cultures dans lesquelles je suis né. »
Plus généralement, il s'intéresse à la manière dont ces stratégies et pratiques peuvent correspondre à celles d'autres cultures. Les origines, l’après-vie, les êtres surhumains, l’amour et les tragédies sont autant d’histoires qui le captivent. A partir de ces inspirations, il essaie de produire une œuvre traitant de ce qu'elles signifient dans un contexte souvent violent et oppressant. Selon lui, son travail consiste à façonner courageusement une nouvelle base, en créant de nouvelles histoires à partir des maillons d'une chaîne d’ordinaire marquée par la nature destructrice de l'humanité.

Communiqué de l'ENSA Dijon


A gauche, Victor Boucon, à droite, Xxavier Edward Carter - Photo Kim Leeson


Une évocation de la performance «Tuez-les tous» - Photo Xxavier Edward Carter