Infos-dijon.com > Opinion > De gauche

FUSILLADE DE BEAUNE : Les élus communistes dénoncent les propos «insultants» d'Alain Suguenot et le «mépris» de l'Etat

01/08/2018 18:12
Mario Luchin, Président de l’association des élus et élues communistes et républicains de Côte-d’Or (ADECR 21) juge qu'«à force de banaliser les propos de Marine Le Pen, cela amène à une ratonnade».
Communiqué de Mario Luchin, Président de l’ADECR 21, l'association des élus et élues communistes et républicains de Côte-d’Or :

Je voudrais, au nom de notre association, condamner fermement l’agression dont ont été victimes des jeunes du quartier Saint Jacques à Beaune.

Sans m’immiscer dans l’enquête, il semble que cette agression soit raciste. Elle n’est pas anodine, à force de banaliser les propos de Marine Le Pen et ses sbires, de leur tendre les micros dans les médias, cela amène à une ratonnade.

On n’est pas en Seine Saint Denis, mais à Beaune, et cela peut se passer partout en France et en Côte-d’Or, y compris en milieu rural.

Je voudrais condamner les propos du Maire de Beaune (LR) Alain Suguenot, je cite «Je tiens à rappeler que Beaune est une ville calme, contrairement à ses voisines». C’est méconnaitre la réalité. M. Suguenot ne doit pas quitter les Hospices de Beaune et ses beaux quartiers.

C’est insultant pour l’ensemble des villes et villages de Côte-d’Or dont les maires et élus mènent au quotidien, des actions de prévention, et auxquels son ami M. Sauvadet, président UDI du conseil départemental de Côte-d’Or, supprime les subventions aux associations de médiation.

Pour terminer, l’affaire Benalla, que le président de la République et son premier ministre balaient d’un revers de main jusqu’à parler d’anecdote, montre avec quel mépris l’Etat, au plus haut niveau, soutien ces voyous.

Mario Luchin
Président de l’ADECR 21