Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
26/11/2020 19:28

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : À Nevers, la ministre de la Ville échange avec les acteurs de la solidarité dans les quartiers prioritaires

Lors d'un déplacement dans la Nièvre, ce jeudi 26 novembre, Nadia Hai a rencontré des acteurs animant une épicerie solidaire et une régie de quartier. Aux côtés de Denis Thuriot, maire de Nevers, et de Patrice Perrot, député de la Nièvre, elle a rappelé l'augmentation des postes d'adultes relais en 2021.

En 2017, Nadia Hai avait créé la surprise en devançant Benoît Hamon – candidat du PS à l'élection présidentielle – lors du premier tour des législatives sur la onzième circonscription des Yvelines. Au second tour, elle était élue avec l'étiquette de La République En Marche face à un candidat des Républicains. À l'Assemblée nationale, la cadre bancaire avait alors intégré la commission des finances.

Le 6 juillet dernier, le Premier ministre l'a appelé dans son gouvernement. Succédant à Julien Denormandie, elle devient alors ministre déléguée chargée de la Ville auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault.

Ce 26 novembre 2020, Nadia Hai a effectué un déplacement à Nevers (Nièvre) pour échanger avec les acteurs de la solidarité qui se mobilisent pour les habitants des quartiers comme l'association Acteurs Solidaires En Marche (ASEM) qui gère une épicerie solidaire dans le quartiers des Bords de Loire et une régie dans le quartiers des Courlis.
Pour accompagner la ministre déléguée, la délégation était notamment composée de Sylvie Houspic, préfète de la Nièvre, Patrice Perrot (LREM), député de la Nièvre, Denis Thuriot (LREM), maire de Nevers, Fabien Bazin (PS), conseiller départemental de la Nièvre. Étaient aussi présents Claude Baland, président de la Fédération des Banques Alimentaires de France, Pascal Charpentier, responsable de la Banque alimentaire de la Nièvre, Patrick Boissier, président de l'ASEM et Nathalie Moreau, directrice de l'ASEM.

Venir en aide aux habitants en grande difficulté


L'association ASEM vient en aide aux habitants en grande difficulté dans plusieurs domaines : insertion professionnelle et sociale, proposition de produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien de qualité, mise en place d’actions d’information et de prévention sur le plan de l’économie familiale, de la santé et de l’éducation nutritionnelle ou encore actions de lutte contre le gaspillage et de promotion de pratiques de développement durable. Les habitants participent à ces actions.

Chapeautée par l'ASEM, une autre association, Bar'omates souhaite faire le lien entre la vie dans les quartiers populaires et l'agriculture. Son mot d'ordre, «une tour tombe, des idées germent». Les échanges ont lieu à proximité d'un grand terrain enherbé sur lequel s'élevait une tour il y a quelques années encore.

Le maire de Nevers a présenté la brigade tranquillité à la ministre déléguée. Sa mission est de maintenir le lien avec la population et d'aller vers les habitants des quartiers. Ensuite, Nadia Hai a longuement échangé avec des médiateurs qui viennent en soutien des personnes âgées, actuellement par téléphone.

Augmentation du nombre d'adultes relais en 2021


«Le premier message que je veux adresser aujourd'hui et aux élus et aux associations et aux habitants des quartiers, c'est que l’État est là, l’État est présent, l’État est à leurs côtés dans la gestion de cette crise sanitaire, sociale, économique que nous traversons mais que l’État est aussi là pour préparer l'avenir, avec eux» a résumé la ministre déléguée.

Pour favoriser l'insertion professionnelle, la représentante du gouvernement a mis l'accent sur l'augmentation à venir des postes d'adultes relais. De 4.500 actuellement, ils passeront à 6.000 en 2021. Chaque poste est financé par le ministère de la Ville à hauteur de 20.000 euros par an. Le dispositif s'adresse aux collectivités locales et aux associations.

«Amener l'agriculture dans la ville et dans les quartiers»


«La Ville de Nevers est extrêmement mobilisée dans l'esprit de solidarité. Dans cette crise que nous connaissons, s'il y a bien un point positif, c'est justement cet esprit de solidarité. Quand les élus s'approprient les dispositifs, quand les élus animent cette solidarité – c'est le cas pour le maire de Nevers – on voit que ça marche, ça fonctionne» a déclaré la ministre déléguée à l'issue de ces rencontres.

De plus, se référant au projet de Bar'omates, Nadia Hai a signalé qu'avec Julien Denormandie, son prédécesseur devenu ministre de l'Agriculture, les deux membres du gouvernement présenteront prochainement un projet national pour «amener l'agriculture dans la ville et dans les quartiers».

Jean-Christophe Tardivon

La ministre déléguée Nadia Hai répond à Thierry Falconnet sur France Relance