Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
26/07/2021 18:43

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Cinq lauréats régionaux du concours Talents des Cités

Chaque année, dans le cadre du programme Entrepreneuriat Pour Tous, le concours Talents des Cités récompense une trentaine d’entrepreneurs en devenir et en activité issus ou installés dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville.
En 2021, dans le cadre de la 20ème édition du concours, le jury a désigné cinq lauréats de Bourgogne-Franche-Comté, deux dans la catégorie Émergence et trois dans la catégorie Création.

Le ministère chargé de la Ville et Bpifrance ont lancé en avril 2021 la vingtième édition du Concours Talents des Cités avec le soutien de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), France Télévisions, Radio France et le Club XXIe siècle. Ce concours a pour objectifs de repérer, récompenser et accompagner les réussites entrepreneuriales issues des quartiers prioritaires de la ville.


En juillet, les 14 jurys régionaux, présidés par les Responsables Création et Entrepreneuriat de Bpifrance se sont réunis dans toute la France (métropolitaine et Outre-mer) afin de désigner les lauréats régionaux. Ces lauréats bénéficieront d’une dotation : 2 000 euros pour la catégorie Création et 1 000 euros pour la catégorie Emergence. Parmi les 554 candidatures, une trentaine d’entrepreneurs en devenir et en activité seront ainsi distingués et labellisés « Talents des Cités ».

Ils entrent également en lice pour la finale nationale du concours Talents des Cités 2021. Cette année, la cérémonie nationale de remise des prix aura lieu le 7 octobre au Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Les lauréats ont été évalués selon leur parcours (motivation, profil entrepreneurial), la viabilité économique et financière de leur projet, la relation entre le projet et le territoire (l’impact de leur activité), et leur engagement pour les quartiers.

CATÉGORIE CRÉATION destinée aux entrepreneurs en activité depuis moins de trois ans, issus et/ou implantés dans un QPV

Lauréats : Michel CHEVASSU, Christophe BOUTET et Thomas BOYER
Entreprise : Débutant-e Accepté-e
Implantation : Besançon – Quartier Planoise
Accompagnés et/ou financés par : BGE, France Active, URSCOP
Prix : 2 000 €

Parcours :
Diplômé de l’Université d’Auvergne, Christophe Boutet a été responsable de la vente en ligne au sein d'une enseigne spécialisée dans le matériel sportif. Il a ensuite pris la fonction de coach formateur au sein de l'Access Code School, une formation labellisée Grande Ecole du numérique, implantée dans le quartier de Planoise. Puis, lorsque cette formation a été proposée sur d’autres sites, il est devenu référent pédagogique, encadrant d'autres formateurs. Constatant que la formation seule ne permet pas toujours aux diplômés de trouver un premier emploi, il décide de créer, en octobre 2020, Débutant-e Accepté-e. Il y devient responsable des opérations.
De son côté, Thomas Boyer, titulaire d’un DUT d’Informatique de l’IUT de Belfort-Montbéliar, a principalement exercé des fonctions de développeur informatique. Chez Débutant-e Accepté-e, il encadre les opérations de développement technique.

L’idée et l’entreprise :
Débutant-e Accepté-e est une entreprise de services numériques qui, hors de l'équipe d'encadrement, embauche exclusivement de jeunes diplômé(e)s, afin de casser la barrière de la "Première expérience exigée". Elle propose des services de consulting et développement dans les domaines de l'intelligence territoriale, des applicatifs de gestion et du shadow IT.
Débutant-e Accepté-e propose également une offre en direction des start-ups : une fois le développement achevé, les start-ups peuvent internaliser le produit et l'équipe de développement.

L’impact et l’engagement :
Débutant-e Accepté-e permet aux exclu-e-s du marché de l’emploi de pouvoir accéder à cette première expérience si indispensable. Cette dernière s’avère particulièrement cruciale pour les personnes traditionnellement discriminées à l’embauche : les habitants des « Quartiers Politique de la Ville » (QPV), les femmes et les personnes en reconversion professionnelle, plus âgées. Débutant-e Accepté-e s’inscrit dans une démarche dynamique d’accompagnement et d’emploi de débutant-e-s, quels que soient leur formation, leur parcours, leur âge ou leurs difficultés.
D’autre part, en favorisant une approche technique simple, l’entreprise favorise les projets faciles à maintenir et à faire évoluer dans la durée. Cela permet de consommer moins de ressources pour développer ses productions, et de proposer une vision plus « frugale » du numérique.

CATÉGORIE EMERGENCE – destinée aux entrepreneurs en devenir issus des QPV* et/ou souhaitant s’installer dans un QPV

Lauréats : Laëtitia et Raphaël NGAMA
Entreprise : Eden ETTP
Implantation : Dijon - Quartier Le Mail
Accompagnés et/ou financés par : BGE, France Active
Prix : 1 000 €

Parcours :
Titulaire d’un BTS en comptabilité, Laëtitia NGAMA a travaillé 10 ans comme comptable unique puis responsable administrative et financière dans des TPE de la région. Elle a alors pris conscience du fort besoin de compétences dans ces TPE. Cela lui a donné l’idée de créer Eden ETTP (Entreprise de Travail à Temps Partagé) afin d’aider au développement de ces entreprises, tout en facilitant l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi. Elle a souhaité s’associer avec son père, Raphaël NGAMA. Ingénieur, il s’est fortement investi, tout au long de sa vie, dans l’action sociale. Enseignant auprès de jeunes en difficulté, il a également œuvré dans de nombreuses associations locales. Il sera directeur commercial de la société.

L’idée et l’entreprise :
Eden ETTP est une Entreprise de Travail à Temps Partagé qui recrute des collaborateurs en CDI et les met à disposition des entreprises clientes, 1 à 5 jours par semaine. Une solution souple, sans obligation d’embauche, ajustable aux besoins ponctuels des employeurs et aux modes de vie des salariés. Ces derniers peuvent ainsi accéder à un emploi stable, tout en respectant les impératifs de leur vie personnelle : soin de parents âgés, garde de jeunes enfants...
Les salariés peuvent cumuler les missions au sein de plusieurs entreprises, jusqu'à atteindre la quotité d'heures dont ils ont besoin. Souvent éloignés de l’emploi, ils bénéficient en outre de formations régulières et d’un accompagnement attentif de la part d’Eden.

L’impact et l’engagement :
Entreprise à mission au sens de la loi PACTE de 2019, Eden ETTP aura un double impact : d’abord, auprès de la métropole du Grand Dijon, pour laquelle la création d’entreprises pérennes constitue un enjeu majeur. A ce titre, Eden a intégré le conseil stratégique de développement (CSD) de la métropole, et compte s’implanter sur plusieurs zones économiques et ZUP de la région, afin de répondre aux besoins des porteurs de projets locaux. L’impact d’Eden concernera également les habitants de la région, notamment ceux rencontrant des difficultés d’accès à un emploi stable, en raison de leurs contraintes personnelles ou familiales.

Communiqué


Infos-dijon.com - Mentions légales