> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
08/06/2024 19:22

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Des événements pour promouvoir l'entrepreneuriat populaire

L'association pour le droit à l’initiative économique, en célébrant ses 35 ans, se mobilise à travers une campagne d’information nationale, du 10 au 14 juin, pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous.
SEMAINE D’INFORMATION « 35 ANS DE L’ADIE / 35 ANS D’ENTREPRENEURIAT POPULAIRE » EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Du 10 au 14 juin 23 événements seront organisés dans les départements de Bourgogne-Franche-Comté afin de promouvoir l’entrepreuneuriat populaire

L’entrepreneuriat est devenu une idée populaire.

L’Adie BFC poursuit son combat pour en faire une réalité accessible à toutes et tous.

A l’occasion du 35 ème anniversaire de l’Adie (association pour le droit à l’initiative économique) fondée par Maria Nowak en 1989, l’Adie Bourgogne Franche-Comté née pour sa part en 1998 organise du 10 au 14 juin 2024 une semaine d’information pour libérer l’entrepreneuriat populaire.

L’entrepreunariat est devenu une idée populaire !

En 1989, environ 140 000 entreprises ont été créées en France ; en 2023, plus d’un million. En 35 ans, la création d’entreprise est devenue une idée populaire, et l'Adie, poussée par l’énergie pionnière de Maria Nowak, a amplement contribué à la démocratiser.

Mais malgré une envie croissante, la création d'entreprise reste, dans les faits, encore inaccessible à beaucoup trop de femmes, de jeunes, de demandeurs d’emploi, d’immigrés et d’habitants des quartiers prioritaires et des zones rurales, faute de financement, de conseils et de réseau.

Voilà pourquoi l’Adie, en célébrant ses 35 ans, se mobilise, plus que jamais, à travers une grande campagne d’information nationale, du 10 au 14 juin, pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous et crée un Institut Maria Nowak pour promouvoir l’entrepreneuriat populaire.

23 événements seront ainsi organisés en Bourgogne Franche-Comté, parmi les 400 organisés partout dans l’Hexagone et en Outre-mer, pour promouvoir et rendre accessible à tous l’entrepreneuriat via :
o des ateliers gratuits dans les quartiers, les zones rurales, dans les antennes de l’Adie, chez des entrepreneurs, chez des partenaires, pour bien démarrer ou développer sa petite entreprise
o des webconférences pour lever les freins et répondre aux questions sur les thématiques commerciales, juridiques, financières.

Depuis sa création en 1992, l’Adie Bourgogne Franche-Comté a financé 11 800 microcrédits, prêts d’honneur… soit une somme de 39 M€ en 32 années d’activité.

Rappelons qu’en 2023, l’Adie Bourgogne Franche-Comté a financé 907 personnes habitant la région pour un montant total de 4,99 M€ de microcrédits soit une hausse de +8% par rapport à 2022

Depuis 35 ans, l’Adie démocratise l’accès à la création d’entreprise

A contre-courant d’une France institutionnelle qui n’envisage la lutte contre le chômage qu’à travers le salariat, l’Adie a amorcé en 1989 une véritable révolution culturelle : celle de faire de l’entrepreneuriat non seulement une voie efficace de retour à l’emploi mais aussi une solution accessible aux milieux populaires.

En décelant le potentiel de chacune et de chacun, quel que soit son profil, son âge, ou son parcours, en ouvrant l’accès à un financement et à des conseils pour lancer son activité, l’Adie a donné leur chance à près de 300 000 créateurs d’entreprise et contribué à élargir l’entrepreneuriat à des personnes jusque-là écartées : femmes, jeunes, personnes immigrées, bénéficiaires de minima sociaux, personnes sans diplômes.

Dans les quartiers prioritaires, d’abord, où l’association est née, dans les zones rurales et dans les outre-mer, les 2 000 experts salariés et bénévoles de l’Adie répartis dans plus de 187 agences et 300 permanences, ouvrent l’accès au crédit et à l’entrepreneuriat.

Cette révolution, l’Adie ne l’a pas menée seule, rejointe au fil des années par la mobilisation d’un large écosystème composé de banques, d’entreprises privées, d’associations, de mécènes, de collectivités locales, d’organismes publics, de l’État, de l’Union européenne.

« L’histoire a donné raison à Maria Nowak. En 35 ans, l’Adie a financé près de 300 000 personnes. Dans leur très grande majorité les entreprises créées se sont avérées pérennes, validant l’idée fondamentalement humaniste selon laquelle confiance accordée par le prêteur et responsabilité assumée par l’entrepreneur se répondent, constituant ensemble un puissant moteur de développement économique et social. »
Frédéric Lavenir, Président de l’Adie.

L’Adie milite pour faire reconnaître l’entrepreneuriat populaire

Aujourd’hui, les grandes sociétés, les start-ups, les PME et les licornes sont en effet loin d’être les seules entreprises qui contribuent à l’économie française. La majorité des indépendants lancent leur activité avec un capital de moins de 8 000 € 1 A, comparables en cela aux entreprises financées par l’Adie. 

Poussés par l’essor de la micro-entreprise, ces entrepreneurs sont de plus en plus nombreux et incarnent une vision que l’Adie porte depuis sa création, celle de l’entrepreneuriat populaire. 

Et pourtant, ils demeurent peu connus, peu étudiés, sous-représentés et sont considérés par le monde politique et médiatique comme fragiles, marginaux, et subissant leur statut indépendant, quand ils ne sont pas, tout simplement, ignorés.

« Transition écologique, droits sociaux… Il est temps que les politiques publiques cessent d’invisibiliser l’entrepreneuriat populaire et admettent enfin que, loin d’être un pis-aller marginal, il constitue pour un nombre croissant de Français une aspiration et un idéal. » Frédéric Lavenir, Président de l’Adie.

A l’occasion de son 35 ème anniversaire, l’Adie annonce la création de l’Institut Maria Nowak

Convaincue que l’entrepreneuriat populaire peut accompagner la transformation de la société et qu’il constitue un puissant levier d’égalité des chances, de réussite individuelle et de développement des territoires, l’Adie annonce pour ses 35 ans, la création de l’Institut Maria Nowak.

“En rendant l’entrepreneuriat populaire mieux connu, compris et visible dans les débats publics, l’Institut Maria Nowak veut contribuer à son essor et éclairer les politiques publiques.”
Thierry Sibieude, Président du conseil scientifique de l’Institut Maria Nowak.

TOUS NOS ÉVÉNEMENTS SUR
www.adie.org/nos-ateliers

Communiqué