Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
19/05/2022 03:05

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La collecte des médicaments non utilisés progresse qualitativement

En Bourgogne-Franche-Comté, 83% des habitants déposent leurs médicaments non utilisés en pharmacie. Le point avec l’éco-organisme Cyclamed sur une collecte des MNU à usage humain qui s’améliore.
L’association Cyclamed à but non lucratif existe depuis 1993. C’est un éco-organisme créé volontairement, porté et financé par les industries pharmaceutiques, dont la mission est de collecter et de valoriser les médicaments non utilisés à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients, les particuliers, dans les pharmacies. La finalité est de sécuriser l’élimination de ces MNU dans un souci de préservation de l’environnement mais aussi de santé publique.
Agréée REP (responsabilité élargie du producteur) de 2009 à 2015 puis de 2016 à 2021, l’association a vu cet agrément être renouvelé jusqu’au 31 décembre 2027.


Le circuit de collecte étant sous responsabilité pharmaceutique, des patients vers les officines puis des officines vers le grossiste-répartiteur, la gestion des MNU ne s’inscrit pas dans celle des déchets et du tri sélectif qui incombent aux collectivités.

Le 28 avril dernier, Laurent Wilmouth, directeur général de Cyclamed, et Bénédicte Nierat, responsable de la communication de l’association, ont livré à Dijon les dernières données de la collecte des MNU.

Du côté des officines, on note une baisse quantitative de la collecte. Dans les 21.141 pharmacies au niveau national, 9.953 tonnes de MNU ont été collectées en 2020 contre 10.675 tonnes en 2019, soit une baisse de 7%.
Cela en même temps que baisse la vente de médicaments depuis une quinzaine d’années, au rythme de 1% par an et près de 5% en 2020. En 2021, 2,65 milliards de boîtes de médicaments ont été vendues contre 3,25 milliards de boîtes en 2005.

En Bourgogne-Franche-Comté, la tendance est similaire dans les 942 pharmacies que compte la région. En 2020, 476 tonnes de MNU ont été éliminées (171 g/habitant). Une baisse de 12% par rapport à 2019.

Un tri affiné en amont


Alors qu’à l’échelle nationale, en 2021, 41,38 boîtes de médicaments ont été vendues par habitant pour une collecte de 2,44 boîtes de MNU par habitant, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré une moyenne de 2,83 boîtes de MNU collectées par habitant par rapport à 42,16 boîtes vendues par habitant.
La Bourgogne-Franche-Comté est la troisième région qui enregistre le nombre le plus important de boîtes de MNU collectées après les Hauts de France (3,01) et le Centre Val de Loire (2,85).

Selon une étude BVA 2021 réalisée sur un échantillon de 2.364 personnes réparties dans toutes les régions, la diminution du poids de la collecte est due aussi au fait que le geste écocitoyen évoqué s’améliore, dans le sens où 54% des sondés (contre 51% l’année précédente) disent séparer à leur domicile les emballages en carton et notices allant dans le tri sélectif avant de rapporter les médicaments non utilisés en pharmacie. C’est même 61% des Bourguignons qui le font.

Pour ce qui est du taux de personnes déposant leurs MNU en pharmacie, il est de 83% en Bourgogne-Franche-Comté, 86% à l’échelle nationale. 81% des citoyens disent le faire pour préserver l’environnement et 57% pour assurer la sécurité sanitaire au domicile.

Des marges de progression


En soulignant également «un nouveau comportement de tous les professionnels de santé et de la patientèle, en faveur du bon usage du médicament au travers d’une meilleure prescription et de meilleurs produits», Cyclamed poursuit l’incitation au retour des MNU en pharmacie.
Une campagne de communication renforcée est annoncée en ce sens. Avec aussi la volonté d’améliorer la justesse de la collecte et de réduire le taux de produits rapportés aux officines mais ne rentrant pas dans les MNU. À l’échelle nationale, le taux d’erreurs dans les cartons Cyclamed est 22,3%.
Un accent sera mis également sur l’importance de réserver les emballages totalement vides de médicaments au tri sélectif.

La liste des «bons» MNU, ceux devant être collectés, est à retrouver sur le site internet de Cyclamed - https://www.cyclamed.org/ -, de même que des supports de communication pouvant être téléchargés et affichés dans les officines.

En plus du geste écocitoyen mis en avant, l’association donne deux exemples de valorisation énergétique. Selon les dernières données relatives aux collectes de MNU en Bourgogne-Franche-Comté, Cyclamed note que «le village de Chablis, de 2.300 habitants, pourrait être chauffé et éclairé pendant trois ans. Pesmes en Haute-Saône, 1.100 habitants, pourrait être chauffé et éclairé pendant six ans».

La valorisation énergétique des MNU, dont l’obligation est de les incinérer (arrêt de la distribution humanitaire fin 2008), est assurée dans les unités régionales de Grand Dijon, Sonirval Fourchambault, Valest Sens, UVE Sybert Besançon, Valinea Montbeliard, UVE Juralia.

Alix Berthier
Photo : Alix Berthier



Infos-dijon.com - Mentions légales