Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
08/09/2021 18:52

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Un «frémissement» sur les salaires

«Des patrons d'entreprises se rendent compte qu'il faut réfléchir aux conditions de travail», a indiqué le 3 septembre dernier Jean Ribeil, directeur du service déconcentré de l’État chapeautant les questions économiques.
«Les tensions sur le marché du travail font en sorte que beaucoup de négociations sont en train de s'engager au sein des entreprises», a constaté Jean Ribeil.

En marge du bilan après un an de déploiement de France Relance en Bourgogne-Franche-Comté établi par la préfecture de la région le 3 septembre 2021, le directeur de la Direction Régionales de l’Économie, de l'Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) a évoqué les perspectives sur les salaires.

Le salaire, un élément d'attractivité des métiers


«Un certain nombre de secteur sont en train de prendre conscience qu'il faudrait réfléchir d'une part à l'attractivité des métiers et d'autre part à une revalorisation des salaires», remarque Jean Ribeil qui précise que «le secteur Hôtellerie Café Restauration n'échappera pas à ce type de réflexion à partir du moment où il y a une tension forte sur ce secteur».


«Des patrons d'entreprise se rendent compte qu'il faut réfléchir aux conditions de travail, d'organisation de travail», ajoute-t-il.

«Il y a une convergence d'opinions pour que la question des salaires – et des plus bas salaires des personnes essentielles – soit aujourd'hui réfléchie. Le MEDEF a porté cette idée lors de la rencontre annuelle et le ministre de l’Économie en a aussi fait état», commente le directeur de la DREETS, «il y a un frémissement».

Sur le sujet, Bruno Le Maire a fermé la porte à un «coup de pouce» au SMIC au-delà de l'indexation sur l'inflation. «La revalorisation du SMIC a quelques fois des effets contreproductifs en termes de maintiens au SMIC», analyse Jean Ribeil.

Post-Covid, le travail en question


«On sent bien que la question du travail en général dans notre pays, c'est une question qui se pose dans l'après-crise», constate Fabien Sudry à propos du télétravail, de la productivité ou encore des heures de travail.

«L'engagement fort de l’État dans cette situation économique représente pour les générations futures un enjeu considérable», estime le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté., «ça va être pris en compte dans le débat public».

Jean-Christophe Tardivon

La préfecture de la région Bourgogne-Franche-Comté marque l'anniversaire de France Relance par un engagement de transparence



Infos-dijon.com - Mentions légales