Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
11/04/2024 17:30
15402 lectures

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une plainte contre Julien Odoul et le RN pour avoir associé «immigration et viols» dans des «amalgames nauséabonds»

Marie-Guite Dufay a confirmé qu’outre saisir le Procurer de la République, elle va déposer plainte contre Julien Odoul et le Rassemblement National.
«Chassez le naturel, il revient au galop !» C’est ce que jugeait Rémy Rebeyrotte, à la sortie de l’interruption de séance, remarquant que Julien Odoul et le Rassemblement National étaient allés jusqu’à «appliquer la préférence nationale au viol» et de poursuivre dans une communiqué SMS : «On touche le fond ? Non ! Ce sont des racistes invétérés depuis toujours, dans un monde où l’extrême droite sème la haine partout».
Les pancartes brandies par l’ensemble des élus du Rassemblement National (voir notre premier article) ont finalement eu des conséquences bien plus importantes que Julien Odoul et ses amis avaient imaginé.

En séance, ainsi que nous l’avons écrit, Marie-Guite Dufay a donc dit vouloir saisir le Procureur de la République. Elle avait aussi dit réfléchir à déposer une plainte. Devant la presse, à l’heure de la pause méridienne, Madame Dufay l’a annoncé : Oui elle va déposer plainte, estimant : «Il faut arrêter avec ces amalgames nauséabonds. Associer immigrés et viols c’est intolérable».
Président du groupe PS, Jérôme Durain lui a alors emboité le pas pour lancer :  «Dans toutes les assemblées, on a des codes de conduite, des principes, des codes de bienséance. Le Rassemblement National montre qu’il n’a pas changé. Le mandat précédent avait été marqué par des démonstrations totalement malvenues, en infraction complète avec nos codes». Et le Sénateur d’asséner : «Sur le fond c’est épouvantable, ce sont des amalgames honteux. Les propos sur la Présidente du CESERE étaient aussi très limite».
Cela avant de suggérer un durcissement du règlement intérieur : «Dans toutes les assemblées il y a des sanctions dignes de ce nom. Vous ne disposez, Madame la Présidente, que de la possibilité de suspendre la séance, n’est pas à la hauteur des mauvais comportements du Rassemblement National, qui après avoir essayé de se respactibiliser, montre que les Insoumis sont des petits enfants sages. Je souhaite qu’en conférence des Présidents, on modifie le règlement intérieur. Il n’est pas normal que l’on puisse violer notre règlement intérieur».
Julien Odoul demanda alors la parole pour une curte déclaration, alors que les autres élus quittaient l’hémicycle.
«Je ne sais pas s’il faudra de la prison ferme ou détention provisoire, comme celle qui vise Madame Habsaoui. Partez. Je rappelle que 95% des Français souhaitent l’expulsions des délinquants et criminels étrangers. C’est ce message que nous portons. Pour vous le problème c’est ceux qui lancent les alertes. Continuez d’être dans le déni. Nous avons le peuple avec nous».
Il ne restait qu’une petite poignée des élus des autres groupes pour entendre sa conclusion.
Alain BOLLERY

Julien Odoul viole le règlement intérieur de l'assemblée régionale


Un élu du Rassemblement national emploie un terme nazi en pleine session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté


Marie-Guite Dufay se prépare à une session à haut risque politique


La Région Bourgogne-Franche-Comté souhaite «accélérer la décarbonation» de cinq aéroports


De la régulation à la cohabitation, les nuances des élus régionaux face à la recrudescence d'attaques de loups en Bourgogne-Franche-Comté


Le dossier de la Région Bourgogne-Franche-Comté sur la session du 11 avril 2024



Infos-dijon.com - Mentions légales