Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
10/01/2022 18:23

COMMERCE : L’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes poursuit sa bataille

La filière veut distinguer le cannabidiol des stupéfiants.
En une semaine, la filière française du CBD (cannabidiol, molécule non psychotrope issue du chanvre) vient de connaître deux épisodes importants pour l’avenir de ce secteur en pleine croissance dans notre pays. Dans les principales villes de l’Hexagone, le nombre de boutiques dédiées au CBD avait pourtant explosé ces derniers mois.

- Le 31 décembre tout d’abord, le Gouvernement a interdit par arrêté la commercialisation des fleurs et des feuilles de chanvre.

- Le 7 janvier ensuite, le Conseil constitutionnel a rejeté une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) déposée mi-décembre par l’Association française des producteurs de cannabinoïdes (AFPC) qui contestait l’actuel texte régissant la consommation de cannabis en France au motif que la notion de substance stupéfiante n’y était pas suffisamment précisée.


Néanmoins, le Conseil Constitutionnel a précisé dans sa décision que « la notion de stupéfiants désigne des substances psychotropes qui se caractérisent par un risque de dépendance et des effets nocifs pour la santé ». Dès lors, les défenseurs du CBD entendent continuer leur combat afin de faire reconnaître que le cannabidiol ne répond pas à ces deux critères. La bataille est donc loin d’être terminée, d’autant que deux autres QPC sur le statut de cannabis et du CBD doivent être examinées par le Conseil constitutionnel.

En quelques années, la filière du CBD s’est considérablement développée en France. On estime aujourd’hui à environ 1 800 les boutiques physiques implantées sur l’ensemble du territoire contre 400 il y a moins d’un an.

Des milliers d’emplois existants, mais également à venir au regard de l‘engouement du grand public pour le CBD, sont donc aujourd’hui menacés par l’interdiction de la commercialisation de la fleur de chanvre, qui représente jusqu’à 80% du chiffre d’affaires des magasins dédiés.
 
Afin de mesurer l’implantation du commerce du CBD bien-être dans l’Hexagone, l’agence spécialisée en data Flashs a établi pour High Society, l’un des leaders du marché, le classement des 20 plus grandes villes françaises pour le nombre de boutiques comptabilisées pour 1 000 habitants. Le recensement ainsi effectué montre la forte présence de telles enseignes au sein de ces communes : à elle seule, Paris compte aujourd’hui 143 boutiques dédiées, Bordeaux occupe la première place du palmarès en termes de ratio par habitant avec 25 magasins pour 257 068 habitants, Toulon et Grenoble complétant le podium.

Communiqué


Pour plus d'informations, cliquez ici


Infos-dijon.com - Mentions légales