Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
02/04/2021 12:53

CONFINEMENT: «Les parents peuvent accompagner leur enfant dans la continuation de la lecture à voix haute», conseille la rectrice de l'académie de Dijon

Ce vendredi 2 avril, Nathalie Albert-Moretti a présenté les grandes lignes des mesures qui s'appliquent dans les établissements d'enseignement des quatre départements bourguignons.
Les élèves de l'académie de Dijon seront un peu moins bousculés que les autres par l'unification des vacances scolaires puisque les dates sont inchangées pour cette académie de la zone A : vacances du samedi 10 avril au matin jusqu'au dimanche 25 avril au soir.

Avec le lundi 5 avril férié, cela ne fera que 3,5 jours de continuité pédagogique la semaine prochaine dans le premier degré et 8,5 jours dans le second degré puisque les collégiens et lycéens retrouveront le chemin des établissements d'enseignement le lundi 3 mai.

De nombreuses ressources pédagogiques


Quotidiennement en visioconférence avec le ministre de l’Éducation nationale pour affiner les mesures du «nouveau cadre» annoncées le 31 mars dernier par le président de la République (lire notre article), la rectrice de l'académie de Dijon, Nathalie Albert-Moretti, a présenté ce vendredi 2 avril 2021 la déclinaison locale des dispositions.

«Ces décisions prises par le président de la République sont vraiment inspirées par l'objectif prioritaire depuis le départ : fermer les écoles le moins possible», rappelle la rectrice. «L'équilibre entre sécurité sanitaire et part prise par l’Éducation nationale à la nécessité de limiter les interactions sociales et l'impératif de limiter l'éloignement de l'école aboutit à ces décisions», ajoute la rectrice.

Pour organiser les temps d'enseignement à distance, les équipes pédagogiques puiseront dans l'expérience acquise depuis mars 2020 : «au bout d'un an, on a fait des progrès absolument phénoménaux dans la maîtrise des outils numériques et dans la mise en place des ressources pédagogique au bénéfices des enseignants qui sont vraiment très nombreuses et remarquables en qualité».

Les enseignants puiseront donc dans les centaines d'heures de cours figurant dans les contenus d'Éduscol, du réseau Canopée, du CNED, de Lumini et même de France 4.

Les établissements scolaires ne seront pas tout à fait fermés. Les enseignants pourront s'y rendre pour travailler, notamment si leur connexion domestique ne permet pas de faire cours depuis leur domicile.

Une attention particulière pour les plus petits


Les informations seront délivrées aux parents au travers de l'environnement numérique de travail par les professeurs principaux qui peuvent avoir à téléphoner directement aux familles. C'est donc le premier réflexe que la rectrice invite à avoir : «suivre les conseils méthodologique des professeurs».

Pour les plus petits, il ne s'agit bien sûr pas de consacrer l'équivalent d'une journée de classe à des visioconférence avec les professeurs des écoles. La rectrice invite à «organiser leur journée, limiter les plages et adapter à l'âge des élèves».

Durant le confinement du printemps 2020, les équipes pédagogiques avaient constaté un recul de la maîtrise du français et tout particulièrement de la lecture à voix haute. «Les parents peuvent accompagner leur enfant dans la continuation de la lecture à voix haute», conseille la rectrice.

Pour limiter le risque de décrochage, Nathalie Albert-Moretti assure que «les équipes enseignantes sont là pour entretenir le lien avec l'école et passer des coups de téléphone avec les familles». En 2020, des enseignants ont proposé des temps de lecture audio auxquels plusieurs parents se connectaient.

Des possibilités d'équipement numérique réactivées par les collectivités


«On a appris, avec une forme d'humilité, de nos manques et on a su constaté les progrès qui restaient à faire», concède la rectrice, ajoutant que «les enseignants ont bénéficié de formation» induisant «un saut énorme en matière d'usage numérique».

Des partenariats avec les collectivités locales ont permis d'équiper des élèves d'outils informatiques et de clés 4G par exemple. Pour autant le rectorat n'exclut pas qu'il y ait toujours des besoins à combler.

Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a donc réactivé son effort d'équipement informatique même si cela ne résout pas la question des zones blanches. Dans ce cas, des documents papiers avaient été envoyées aux familles qui ne pouvaient pas se connecter.

Accueil des enfants de soignants


De plus, les écoles principalement accueilleront les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, comme cela avait été le cas lors du confinement du printemps 2020. Dans l'académie de Dijon, cela avait concerné très peu de collégiens.

Parmi ces professions, les soignants œuvrant dans le secteur public ou privé, les praticiens de ville, les forces de l'ordre, les agents des établissements médico-sociaux ou de l'aide à l'enfance (liste complète ci-dessous).

Le dispositif d'accueil n'est pas un dispositif de classe normale. Sous le contrôle d'enseignants qui se relaient, les élèves accueillis restent en lien avec leurs enseignants habituels, chacun ayant son programme de travail avec des temps de connexion en visioconférence avec l'école dont ils sont élèves. À l'école d'accueil, ils auront également des temps d'activité physique.

Jean-Christophe Tardivon

Conseils aux parents d'élèves pour apprendre à la maison


Précisions concernant les différentes dates

La situation sanitaire a conduit le Gouvernement à adopter de nouvelles mesures afin de limiter la propagationde l'épidémie. S'agissant de l'Éducation nationale, les mesures suivantes sont applicables :
- La semaine du 6 au 10 avril, tous les enseignements se tiendront à distance, sur tout le territoire métropolitain, pour tous les niveaux, y compris pour les formations post-bac en établissement scolaire;
- Les dates des congés scolaires sont modifiées, ceux-ci se déroulant, pour toutes les zones, à compter du samedi 10 avril et jusqu'au dimanche 25 avril
- La semaine du 26 avril au 1 er mai, la scolarité reprendra dans les écoles en présence, dans le strict respect du protocole sanitaire, et entièrement à distance dans les collèges et les lycées. Les cours en présence dans les collèges et lycées reprendront à compter du lundi 3 mai, le cas échéant selon des modalités adaptées.

Accueil des enfants de certains parents
Les professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :
- Tous les personnels des établissements de santé ;
- Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
- Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;
- Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
- Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique
; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
- Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
- Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.
- Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)

Le Préfet de département est chargé d’identifier et de prioriser les besoins d’autres personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la vie de la Nation. Il transmet au recteur d’académie la liste des enfants concernés avec leurs adresses de scolarisation habituelle. En fonction des capacités d’accueil, le recteur informe le Préfet du nombre d’enfants qui peuvent être accueillis dans le respect des consignes de sécurité ainsi que les lieux d’accueil.



Infos-dijon.com - Mentions légales