Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
10/04/2021 03:12

Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté : Entre gauche et droite l'heure n'était pas aux cadeaux

Les votes du compte administratif et du budget supplémentaire ont été l'occasion de se rendre coup pour coup... ACTUALISE Samedi à 23h16



Le climat était aux attaques et aux règlements de compte, vendredi, à Dijon, où les élus étaient rassemblés . Entre gauche et droite, entre majorité et opposition, la présentation du compte administratif et du budget supplémentaire, par Michel Neugnot, ont vu les attaques fuser de toute part. Mais c'est souvent ainsi en fin de mandature. Extrais.


Marie Guite Dufay

Répondant aux attaques portées par Gilles Platret à l'encontre de Sophie Fouquernie, vice-présidente à l'agriculture

«Les attaques personnelles n’ont pas lieu d’être, comme contre la vice-présidente à l’agriculture. Je viens d’apprendre que Sophie a passé cinq heures de réunion, dans la Bresse, avec les acteurs de filière. Il n’y avait aucun élu de Rhône-Alpes »
 
 

 Alain Joyandet

au sujet du compte administratif
«J’ai parlé 15 minutes d’un budget catastrophique. Ce ne sont pas les riches qui vont payer votre politique, ce sont les pauvres».
 
 

Pascal Grappin

au sujet du compte administratif
«C’est récurent depuis la mandature. Oui il y a de l’argent dépensé, mais avec quelle efficacité. Depuis 2015 vous êtes en échec, vous ne le reconnaissez pas et le pire vous ne changez rien. On ne peut pas vous reprocher de ne pas dépenser de l’argent, mais c’est inefficace. En matière financière, avec vous c’est efficacité et tromperie»/
 
 

Loic Niepceron

«Avec tout ce que j’entends, je pose une question : La Région est-t-elle au rau rendez-vous. La réponse est oui. Les investissements sont passés de 276 millions en 2016 à 740 millions cette année. Pour faire quoi ? Acheter des trains, investir dans les lycées, mettre 110 millions dans la crise, avec 66 contrats de territoire signés»
 

Marie-Guite Dufay

«Oui, Monsieur Joyandet nous nous sommes opposés, mais nous n’avons pas les mêmes priorités. On a demandé où on peut faire faire des économies, et vous nous avez pas répondu.
Monsieur Grappin, l’ensemble des recettes fiscales baissent du fait du COVID. Et nos taux fixes sont majoritaires. Nous ne sommes pas amateurs»
 
 

Alain Joyandet

au sujet du budget supplémentaire
«Quand c’est flou il y a un loup. A Vesoul, deux mois avant les élections, on inscrit 8 millions. C’est un dossier qui l’interpelle quelque part. On va observer les rapprochements. Je ne vois pas l’intérêt 8 millions tout de suite».
 

Marie-Guite Dufay

répondant à Alain Joyandet
«Monsieur Joyandet, vous montez un roman. C’est quand même pour accueillir le CFA dans des locaux acceptables. Je me réjouis de l’accord entre chambre des métiers, conseil régional et ville de Vesoul pour le réaménagement du CFA. La rénovation complète aurait coûté 12 millions si on l’avait fait seul»
 

Pascal Grappin

«A chaque fois on a de nouvelles autorisations et dans le même temps de très fortes annulations. Ca fait cinq fois que vous nous faites le coup. En un vous votez des crédits et vous communiquez lourdement. En en deux vous annulez et on est à plus de 200 millions. En trois vous réaffectez les crédits».
 
 

Marie-Guite Dufay

répondant à Pascal Grappin
On a une perte de recettes de 30 millions.Nous avons 10 millions de plus en fiscalité directe et 30 millions de moins en fiscalité indirecte. Monsieur Grappin vous laissez entendre que j’ignore ou que je trompe. Je m’insurge contre cela.
 
 

Jean-Phlippe Lefevre

«La culture fait partie des baisses, en contraction avec vos propos».
 


Océane Charret-Godard

«Monsieur Platret, vous qui êtes fan de Laurent Wauqiez, sachez que je ne vous laisserai jamais maltraiter la formation comme il l’a fait en Aura: le budget de la formation en Auvergne Rhône Alpes a été amputé d’1 milliard d’euros sur le dos des femmes et des hommes au chômage. Je ne vous laisserai jamais démanteler ce que nous avons mis en place pour les personnes les plus éloignées de l’emploi en Bourgogne - Franche-Comté»


 

Laurence Fluttaz

«Heureusement que la Région était là et heureusement qu’elle est là. Je pense au cinéma notamment et à Chalon sur Saône»
 
 

Gilles Platret

répondant à Laurence Fluttaz
«Vos amis, ils ont tellement bien géré la culture qu’ils ont été remerciés en 2014
Osez dire que l’on porterait atteinte au musée Nièpce que l’on déménage pour lequel on investit n'est pas acceptable.
Osez dire que l’on porte atteinte aux arts de la rue, alors que l'on fait tout pour qu'on maintienne le festival à fin juillet, n'est pas acceptable non plus. Madame la vice-présidente nous sommes tous responsables de nos choix».

Alain BOLLERY

Les réponses régionales à la crise


Création d'une carte-vacances pour soutenir l'activité touristique


Les discours liminaires de la session du 9 avril


Le Conseil Régional va voter son budget supplémentaire



 

Infos-dijon.com - Mentions légales