Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
08/01/2021 06:51

CORONAVIRUS : Les professionnels de santé «tous unis dans la lutte contre la pandémie»

«Nous sommes convaincus aujourd’hui que seule l’immunité collective que procure une large campagne vaccinale permettra d’éradiquer le COVID-19» déclarent dans un manifeste la vingtaine de professionnels de santé qui se sont mutuellement vaccinés ce jeudi 7 janvier au CHU Dijon Bourgogne.

Dans une ambiance conviviale – tout le monde se connaît – les professionnels de santé échangent les uns avec les autres avant quelques prises de parole officielles. La détente affichée ne masque pas la solennité du moment. Chacun a conscience de l'importance de parler d'une seule voix pour participer à la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Ce jeudi 7 janvier 2021, sont représentés dix Unions Régionales des Professions de santé, sept Ordres des professions de santé, cinq Fédérations d’établissements de santé publics et privés ainsi que l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté et, bien sûr, le CHU Dijon Bourgogne. Au nom de l'établissement de santé, la directrice générale, Nadiège Baille accueille les participants.

Enregistrement de la Carte Vitale et recueil du consentement sont des préalables avant l'injection de la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech. Les seringues sont prêtes à l'emploi, ayant été préparées par la pharmacie hospitalière pour limiter les manipulations de flacons devant être conservés au froid. Ensuite, quinze minutes de détente, le temps de contrôler la tension avant de reprendre ses occupations.

Jean-Christophe Tardivon

«Un vaccin qui est efficace à 94,5%, c'est exceptionnel» déclare le docteur Jean-Henri Perrin


Le CHU Dijon Bourgogne a reçu 16.600 premières doses de vaccin Pfizer-BioNTech


Le manifeste des professionnels de santé


Tous unis dans la lutte contre la pandémie

Depuis presque une année, les professionnels de santé et les établissements que nous représentons ont fait face à la pandémie. Nos concitoyens subissent la maladie, les contraintes et les conséquences sociales et économiques de la COVID-19.

En ce début de 2021, nous accueillons avec un grand espoir l’autorisation de mise sur le marché des premiers vaccins et les premières livraisons dans les plateformes hospitalières.

Les 50 000 doses reçues à ce jour permettent d’entamer la vaccination dans les EHPAD, et pour les professionnels de santé et hospitaliers.

D’ores et déjà, des centres de vaccination sont ouverts, comme à Dijon, dans les établissements hospitaliers, mais aussi à l’initiative des professionnels de santé libéraux.

D’autres ouvriront très vite, également sous l’égide des collectivités territoriales, dans tous les territoires de la région, afin de pourvoir à la vaccination des professionnels de santé de plus de 50 ans (ou atteints de comorbidités), de l’ensemble des personnels des établissements, des sapeurs-pompiers et des aides à domicile.

Cette organisation sera indispensable pour passer aux phases suivantes, fin janvier avec les personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile, puis ensuite avec l’ensemble des professionnels et la population générale.

Si les mesures d’ordre public et les gestes barrière ont prouvé leur efficacité pour freiner la pandémie et que les pratiques thérapeutiques se sont améliorées pour mieux prendre en charge nos patients, nous sommes convaincus aujourd’hui que seule l’immunité collective que procure une large campagne vaccinale permettra d’éradiquer le COVID-19.

Le vaccin aujourd’hui mis sur le marché et acquis par les pouvoirs publics, comme les vaccins qui seront prochainement autorisés présentent toutes les garanties de sécurité et d’efficacité attestées par les normes françaises et européennes.

Il est administré par des médecins, et en leur présence par des infirmiers, après une consultation médicale individuelle qui permet d’éliminer les contre-indications et de recueillir le consentement éclairé du patient.

Se faire vacciner aujourd’hui, pour les professionnels de santé, c’est se protéger, c’est protéger ses proches, protéger ses patients et participer à l’éradication du coronavirus.

C’est pourquoi, attestant de notre engagement, nous nous ferons vacciner jeudi 7 janvier au CHU de Dijon.

Unions Régionales des Professions de santé :
URPS médecins libéraux,
URPS infirmiers libéraux,
URPS Orthophonistes,
URPS orthoptistes,
URPS Biologistes,
URPS Pharmaciens,
URPS Pédicures Podologues,
URPS Sage Femmes,
URPS Chirurgiens-dentistes,
URPS Masseurs Kinésithérapeutes,
Ordres des professions de santé :
Conseil de l’ordre des Médecins,
Conseil de l’ordre des Infirmiers,
Conseil de l’ordre des Masseurs Kinésithérapeutes,
Conseil de l’ordre des Pharmaciens,
Conseil de l’ordre des Sage Femmes,
Conseil de l’ordre des Chirurgiens-dentistes,
Conseil de l’ordre des Pédicures Podologues,
Fédérations d’établissements de santé :
Fédération Hospitalière de France BFC (FHF),
Fédération des Etablissements d’hospitalisation et d’aide à la personne privée non lucratifs (FEHAP),
Unicancer (CGFL),
Fédération Hospitalière privée (FHP),
Fédération Nationale de l’Hospitalisation à domicile (FNEHAD),
CHU Dijon Bourgogne,
ARS de Bourgogne Franche-Comté.