Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
10/12/2021 17:07

CORONAVIRUS : Un premier cas de variant Omicron a été identifié en Bourgogne-Franche-Comté

C'est en Côte-d'Or que ce cas du variant Omicron a été repéré. L'ARS de Bourgogne-Franche-Comté appelle à «un sursaut collectif pour limiter l’impact de la cinquième vague de l’épidémie».
Communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté du 10 décembre 2022 :

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :
Accélérer encore la vaccination pour freiner l’épidémie

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté appelle à un sursaut collectif pour limiter l’impact de la cinquième vague de l’épidémie, qui place une nouvelle fois les établissements de santé de la région en tension. Les moyens d’action de chacun d’entre nous restent inchangés : vaccination et gestes de protection.

Le haut niveau de circulation du virus s’observe dans tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté, où l’incidence  en population générale atteint plus de 500 cas pour 100 000 habitants. Le taux de positivité des tests, à 8%, enregistre un nouveau point d’augmentation depuis la précédente période de 7 jours.


A noter qu’un premier cas de variant Omicron a été identifié dans la région, en Côte-d’Or, cette semaine dans le cadre du dispositif de surveillance et de contact-tracing mis en place spécifiquement pour freiner la diffusion de ce nouveau variant.


Plan blanc régional activé

Devant l’afflux de malades hospitalisés pour des formes graves de la maladie, en particulier en services de soins critiques, et dans un contexte de forte activité hospitalière hors COVID, l’ARS a activé le plan blanc de niveau régional ce 8 décembre.

Le dispositif, qui concerne tous les établissements de santé publics et privés autorisés en médecine, chirurgie et/ou soins de suite et de réadaptation, implique une mobilisation de toutes les ressources humaines disponibles.

Pour préserver notre système de soins de nouveau placé sous tension, l’ARS appelle à un sursaut collectif, d’une part pour se faire vacciner, d’autre part pour maintenir un haut niveau de vigilance dans la vie quotidienne, en appliquant scrupuleusement les gestes barrières.

600 000 bénéficiaires du rappel

La campagne de rappel vaccinal, qui concerne toutes les personnes de plus de 18 ans, continue de monter en puissance sur un rythme de près de 30 000 injections quotidiennes.

A ce jour, plus de 600 000 habitants de la région ont bénéficié de ce rappel nécessaire pour réactiver la protection immunitaire.

La Bourgogne-Franche-Comté dispose à ce jour de volumes de vaccins suffisants pour tenir les objectifs de la campagne.

L’approvisionnement était assuré ces dernières semaines quasi exclusivement en vaccins Pfizer. Des quantités importantes de vaccin Moderna ont été livrées récemment et les rendez-vous sont désormais très majoritairement proposés avec ce vaccin.

L’occasion de souligner qu’à l’exception des moins de 30 ans (rappel Pfizer uniquement), le rappel vaccinal peut se faire indifféremment avec l’un ou l’autre de ces vaccins au fonctionnement comparable et à l’efficacité identique.



Freiner la diffusion du virus implique également de se faire dépister et de s’isoler en cas de symptômes ou de contact avec un cas positif, et au moindre doute.

Depuis mars 2020 en Bourgogne-Franche-Comté, le virus est responsable de 5 102 décès en établissements de santé ; 2 312 en établissements médico-sociaux.


Infos-dijon.com - Mentions légales