> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
20/10/2023 16:30

Denis Thuriot au sujet de Michel Neugnot : «Le Parti socialiste n’a pas changé»

Ce vendredi 20 octobre, lors d'une assemblée plénière, l'élu progressiste est revenu sur le sujet de l'été. Pour sa part, Julien Odoul, élu du RN, a, lui, accusé Marie-Guite Dufay d’avoir «capitulé».
Ce qui a constitué le dossier de la fin de l’été et du début de l’automne, à savoir les propos de Michel Neugnot (PS) à l’adresse d’un élu de Nevers, propos contestés par le vice-président de la Région qui a été réhabilité par la direction du Parti socialiste (lire notre article), s’est évidemment invité au débat ce vendredi dans l’enceinte régionale.

C’est Julien Odoul (RN) qui a porté la première attaque, en lançant à l’adresse de Marie-Guite Dufay (PS) : «Vous avez capitulé, avec votre confiance à votre vice président. On peut être raciste de gauche, pour vous. Si Michel Neugnot avait été membre du RN il aurait été exclu et il aurait été sanctionné. On ne transige pas avec les principes. Il est choquant de le voir toujours à sa place !»

Si Gilles Platret (LR) n’a pas souhaité aborder le sujet, cela n’a pas été le cas de Denis Thuriot (REN), ancien adhérent du PS, président du groupe majorité présidentielle «Les progressistes», qui a, lui, pris la parole. Il est vrai que Mahamadou Sangaré, est élu de Nevers. «Je suis stupéfait de la tournure de ces événements. Je sais que des échanges sont en train de se faire entre Michel Neugnot et Mahamadou Sangaré. Nous sommes restés silencieux. Ce n’est ni l’élu, ni l’opposition qui a fait remonter l’affaire. Ce sont deux élus du Parti socialiste. Je ne veux pas que mon élu soit traité de menteur. Le PS n’a pas changé. On ne veut pas alimenter la récupération. Vous auriez pu apaiser les choses !»

Président du groupe socialiste, Jérôme Durain (PS) s’est déclaré «assez fier d’appartenir à un parti qui règle ses problèmes», avant de de parler de «l’hypersensibilité que nous comprenons et que nous accompagnons sur ces sujets. Quand quelqu’un se sent victime, nous sommes de son côté. Des contacts ont été pris entre Michel Neugnot et Monsieur Sangaré. C’est une bonne chose».

Fin de la polémique ? Sans doute. On notera que Sylvain Mathieu, conseil régional délégué socialiste, élu de la Nièvre où il est le Premier secrétaire de la Fédération 58, était absent, ce vendredi, au conseil régional à Dijon. Il n’avait pas donné de pouvoir.
Alain BOLLERY et 
Jean-Christophe TARDIVON

Cliquez ici pour lire notre précédent article


Les élus de la Région Bourgogne-Franche-Comté soufflent le chaud et le froid sur le projet régional de santé


La Région Bourgogne-Franche-Comté vote l'«ouverture progressive» à la concurrence des lignes de TER


Le terrorisme s’est invité au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, avec une flambée de violence dans les propos


La Région Bourgogne-Franche-Comté fait des économies et réduit ses emprunts


Les élus ajustent à la baisse le budget 2023 de la Région Bourgogne-Franche-Comté


Le dossier de la Région Bourgogne-Franche-Comté sur la session du 20 octobre 2023


La commission permanente de la Région Bourgogne-Franche-Comté du 20 octobre attribue 111,5 millions d'euros d'aides