Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
19/10/2021 19:57

DIJON : Les investissements du Ségur de la Santé en Bourgogne-Franche-Comté

Première région à faire l'objet d'une annonce concernant le plan de relance de l'investissement dans le système de santé, la Bourgogne-Franche-Comté se voit attribuer 836 millions d'euros sur neuf ans. Le ministre de la Santé souligne que les aides iront du CHU à l'hôpital de proximité. Le CHU Dijon-Bourgogne recevra 75 millions d'euros. Actualisé avec la liste des investissements dans toute la région.
Quelques mois après l'annonce, arrivent les détails. Le 9 mars dernier, à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre, le Premier ministre Jean Castex avait lancé les « investissement Ségur », c'est à dire « un plan massif » de 19 milliards d'euros dédiés au système de santé.

Le Premier ministre a de nouveau choisi la Bourgogne-Franche-Comté pour lancer une série de présentations régionales. Ce mardi 19 octobre 2021, après avoir visité le centre hospitalier d'Auxonne et le CHU de Dijon, le Premier ministre a fait étape à l'Institut de Formation aux Soins Infirmiers (IFSI) de Dijon pour donner des contours plus précis à ces investissements.


836 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté


Selon le ministère de la Santé, l'objectif du plan pluriannuel de relance de l'investissement dans le système de santé est d'assainir la situation financière des établissements de santé qui en ont besoin, favoriser leur investissement courant et investir dans le futur du système de santé, y compris dans les outils du numérique.

Au niveau national, pour 2021-2029, les 19 milliards d'euros (dont 6 milliards d'euros venant de France Relance) regroupent la reprise de dette hospitalière (6,5 milliards d'euros) ainsi que des investissements (9 milliards d'euros), l'appui à la transition numérique (2 milliards d'euros) et des crédits pour les EHPAD (1,5 milliard d'euros). Matignon vante un « plan sans précédent », bien supérieur aux plan Hôpitaux de 2007 et de 2012 cumulés.

D'après l'ARS Bourgogne-Franche-Comté, la région bénéficiera de plus de 804 millions d'euros issus de ce plan auxquels s'ajoutent 32 millions d'euros de fonds européens (gérés par la Région qui les injecte volontairement sur une compétence qui n'est pas la sienne), 63 millions d'euros pour les investissements du quotidien des établissements de santé et 66 millions d'euros d'investissement pour les EHPAD (dont 7,4 millions d'euros d'investissements du quotidien).

Dans l'enveloppe de 836 millions d'euros du Ségur de la Santé, 470 millions d’euros contribueront à de la reprise de dette et 200 millions d’euros seront spécifiquement fléchés pour les projets à long terme et transformer l'offre des territoires.

Par ailleurs, l'ARS ne manque de rappeler que la revalorisation salariale des soignants engagée dans le cadre du Ségur de la Santé de juillet 2020 mobilise une enveloppe de 215,5 millions d’euros annuels pour le secteur hospitalier public et de 94 millions d’euros par an pour le secteur médico-social public.

Selon le ministère de la Santé, cette revalorisation « très conséquente » représente jusqu'à 500 euros par mois pour un personnel infirmier ou un cadre supérieur.

Concertation et déconcentration


Les services de Matignon insistent sur la « concertation » qui a prévalu – en lien avec les acteurs locaux, dont les élus – pour que chaque ARS puisse définir la stratégie régionale à partir des besoins et de la trajectoire financière de chaque établissement – dans le public comme dans le privé, à l'hôpital comme dans le médico-social – ainsi que la « forte déconcentration » conduisant chaque agence à planifier les investissements.

Directeur général de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, Pierre Pribile salue un plan « historique » qui va concerner 80 établissements, sanitaires ou médico-sociaux.

Soutien aux services d'urgence et de réanimation


Le directeur de l'ARS précise qu'ont été priorisés les « projets transversaux qui améliorent l'offre au niveau d'un territoire complet ». Dans le nord de l'Yonne, Sens, Villeneuve-sur-Yonne et Joigny travaillent à une logique d'EHPAD plateforme qui développe des services pour le domicile. En Haute-Saône, l'investissement concernera le plateau technique de Vesoul ainsi que les sites de proximité de Gray et Luxeuil-les-Bains.

« Il s'agit également de rattraper des inégalités d'investissements du passé au détriment des plus petits hôpitaux », confie Pierre Pribile. Des opérations de reconstruction, parfois complète, seront financées à Gray, Joigny, Avallon et Cosne-Cours-sur-Loire.

Les services actuellement très sollicités, urgences et réanimation-soins critiques notamment, seront « fortifiés ». Cela concernera donc l'extension des services d'urgences à Dijon, Nevers, Autun, Montceau-les-Mines et Clamecy ainsi que l'augmentation de lits de réanimation à Besançon, Lons-le-Saunier, Vesoul, Mâcon et Auxerre.

Le plan intègre un axe sur le bâtimentaire pour améliorer les performances environnementales des établissement. Ce sera le cas notamment à Dole ou encore Decize.

75 millions d'euros pour le CHU de Dijon


Les principaux financements seront affectés à des CHU, à des établissements supports de groupements hospitaliers de territoire (GHT) mais également à des hôpitaux de recours (Pontarlier, Dole, Saint-Claude, Montceau-les-Mines, Paray-le-Monial...), des hôpitaux psychiatrique (Sevrey, Novillars...) et des hôpitaux de proximité (Conse-Cours-sur-Loire, Joigny, Avallon, Gray...).

Plus spécifiquement, le CHU Dijon-Bourgogne recevra 75 millions d'euros d'aides pour l'extension du service des urgences, pour la reconstruction complète du service de soins de suite, pour la sécurisation des investissements courants (chaque année, le CHU mobilise 20 millions d'euros à ce titre) et pour la garantie des projets importants.

Jean-Christophe Tardivon

Le discours de Jean Castex au CHU Dijon Bourgogne


Visite de l'EHPAD du centre hospitalier d'Auxonne et du CHU Dijon Bourgogne















Infos-dijon.com - Mentions légales