Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
13/11/2023 17:52
3444 lectures

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Le futur de l'université fédérale de Bourgogne-Franche-Comté se précise

La communauté d'universités et établissements Université Bourgogne-Franche-Comté laissera la place à un établissement public expérimental en 2025. Cinq structures, dont l’Institut Agro Dijon et l’ENSAM Campus de Cluny, annoncent leur engagement.
Communiqué de l'Université Bourgogne-Franche-Comté du 13 novembre 2023 :

Les contours du futur EPE qui succèdera à la ComUE UBFC sont aujourd’hui connus. Cinq établissements sont déjà engagés dans le projet : l’université de Franche-Comté (uFC), l’université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), SupMicrotech-ENSMM, l’Institut Agro Dijon (IAD) et l’ENSAM Campus de Cluny. Des établissements de santé et les organismes nationaux de recherche présents sur site pourront y participer.

Le futur EPE ambitionne de relever deux défis majeurs :
- avoir une visibilité et une attractivité internationales fondées sur l’excellence de sa recherche et de son enseignement ;

- contribuer au développement du territoire régional et au-delà, du pays, en particulier sur des enjeux de souveraineté sanitaire, numérique et énergétique.

Cette double ambition passe par une organisation de l’établissement avec, notamment :

1. Un collège de 1er cycle (Undergraduate) pour mieux accueillir et orienter la diversité des profils et favoriser leur réussite. Fédérant l’ensemble des disciplines et associant le monde du travail, l’offre de formation y sera diversifiée en termes de types de diplômes, de niveaux de diplômes, de contenus et de rythmes d’apprentissage.

2. Quatre écoles universitaires de recherche (Graduate Schools) pour développer l’attractivité et l’ouverture au monde socio-économique. Recouvrant le périmètre de quatre domaines différenciants du site, incluant les champs scientifiques de l’EPE, ces écoles mobiliseront des équipes de recherche de statut international à l’échelle du site et permettront d’articuler des logiques universitaires d’enseignement et de recherche et des logiques professionnelles. Elles favoriseront l’innovation et le lien avec l’entreprise.

3. Un institut de technologie associant l’ENSAM Campus de Cluny, l’UTBM, SupMicrotech-ENSMM et des composantes et départements de l’uFC dont l’Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC) et l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE).

Cet institut innovant constituera le premier exemple en France de liaison ingénierie-management ; il pourra être renforcé par des partenariats avec des acteurs complémentaires de l’enseignement supérieur et de la recherche en région.

Afin de développer les synergies entre les forces de l’EPE, d’autres instituts pluri et interdisciplinaires sont en cours de réflexion.

4. La mise en œuvre d’une stratégie de politique éducative STE(A)M (Science, Technology, Engineering (Arts), Mathematics). L’enseignement des STE(A)M implique non seulement l’enseignement de ces disciplines de manière isolée, mais également une approche interdisciplinaire pour résoudre des problèmes du monde réel. Il reconnait le lien étroit entre l’éducation STEM et l’éducation artistique qui favorise la créativité et l’innovation.

Le processus de concertation, de co-élaboration et d’information des communautés s’engage au sein de chacun des établissements avec comme objectif l’évolution, au 1er janvier 2025, de la ComUE UBFC en un établissement public expérimental (EPE) intégratif à l’échelle de la région Bourgogne-Franche-Comté.

L'université fédérale de Bourgogne-Franche-Comté deviendra un établissement public expérimental régional


L'université de Bourgogne fédère autour d'elle pour bâtir un établissement public expérimental


Marie-Guite Dufay dénonce les «guerres intestines» des universitaires en Bourgogne-Franche-Comté



Infos-dijon.com - Mentions légales