Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
20/03/2024 12:11
22601 lectures

ENVIRONNEMENT : La carte des «points noirs» des fuites des réseaux d'eau

L'association d'élus Intercommunalités de France dévoile la carte de 198 services d’eau dont le taux de rendement est inférieur à 50 %.
Communiqué d'Intercommunalités de France du 20 mars 2024 :

À l’avant-veille de la journée mondiale de l’eau, Intercommunalités de France dévoile une nouvelle cartographie exclusive de 198 services d’eau dont le taux de rendement est inférieur à 50 %. Une grande majorité des services d’eau concernés appartiennent à des petites communes qui gèrent l’eau à l’échelle strictement communale, de manière isolée, en particulier en zone de montagne.

Parce que l’eau est un bien commun et que la solidarité territoriale doit être la priorité, Intercommunalités de France plaide pour le maintien du transfert obligatoire des compétences eau potable et assainissement collectif aux intercommunalités d’ici à 2026 comme prévu par la loi. En 2024, 607 intercommunalités sur 1254, représentant plus de 8 Français sur 10, exercent la compétence eau potable.


Sécheresses, inondations, partage et qualité de la ressource en eau…, pour répondre aux crises d’aujourd’hui et de demain, une politique globale de l’eau à l’échelle des bassins de vie, donc des intercommunalités, est indispensable pour répondre aux crises d’aujourd’hui et de demain.

CHIFFRES CLÉS
100 % des intercommunalités sont compétentes pour la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi)
48 % des intercommunalités ont la compétence Eau
56 % des intercommunalités ont la compétence Assainissement collectif
-> Elles seront 100% en 2026
300 000 personnes en France métropolitaine ne bénéficient pas d’un raccordement au réseau de distribution d’eau potable
¼ des habitants de France métropolitaine sont concernés par le risque inondation
De 3 à 5,4 Mds€ : c’est le besoin annuel d’investissement dans les réseaux d’eau potable en France, contre seulement 2,3 Mds € actuellement mobilisés
15 Mds€ : c’est le montant estimé par le CNEN des travaux à réaliser sur les digues transférées par l’État aux intercommunalités pour les adapter aux risques accrus par le changement climatique
3,5 Mds€ : c’est l’estimation du coût des sécheresses en 2022
550 M€ : c’est l’estimation du coût des inondations dans les Hauts-de-France en 2023
274,9 M€ : c’est le volume national en 2022 de la taxe prélevée par les collectivités pour financer la prévention des inondations et la gestion des milieux aquatiques
900 000 km : C’est le linéaire des réseaux de distribution d’eau potable en France

Le dossier d'Intercommunalités de France sur la gestion de l'eau







Infos-dijon.com - Mentions légales