Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
28/03/2022 14:10

François Patriat : «Emmanuel Macron sera le Président le plus légitime de tous les élus dans les territoires depuis 3 ans»

Le sénateur s'est confié à Infos Dijon avant l'arrivée de son candidat favori.
«La doctrine souhaitée par le président de la République avant la campagne est de dire : on se rassemble, on élargit, on se dépasse. Le fait que François Rebsamen dise heureusement qu’Emmanuel Macron fait partie de cette stratégie de rassemblement et de dépassement, celui de l’esprit de chapelle.

Mais ce n’est pas un coup à droite, un coup à gauche. Ce sont tous les gens qui sont impliqués et peuvent peser, car le plus dur est à venir avec ce que va rencontrer le pays, avec la guerre, les désordres géopolitiques, le contrecoup des sanctions que nous prenons. C’est pour cela que les Français ne sont pas prêts à faire confiance à d’autres qu’Emmanuel Macron et surtout pas à Marine Le Pen.


Il faut que les vraies questions soient tranchées pendant l’élection, sur la retraite, le RSA, la santé, l’éducation, la fin de vie. À partir du moment où le président met sur la table les enjeux et les réformes attendues, l’élection fera tomber la question de l’illégitimité future. Ceux qui en parlent sont résignés, déjà perdants, avec un esprit de revanche dans un troisième tour social.

Messieurs Baroin et Larcher disaient qu’il fallait absolument voter. Il n’y a pas eu de campagne pour les municipales, ni pour les régionales. Pensez-vous que Madame Pécresse, ou Madame Dufay ici, sont illégitimes ? Je pense qu’on aura 68 % de votants... Mais Emmanuel Macron sera le président le plus légitime que tous les élus qui l’ont été dans les territoires depuis trois ans.

Le président veut convaincre en permanence. C’est aujourd’hui pour lui l’occasion de décliner le programme tout en rappelant les résultats bénéfiques de la politique économique et sociale menée par le gouvernement. Ici en Côte-d’Or, le taux de chômage est à 6,2 %, avec des villes comme Beaune dans le plein emploi.

Il ne s’agit pas de parler que des sujets qui fâchent, pour expliquer la réformes des retraites, l’attribution à la source des aides sociales comme il y a des mesures de simplification tout au long du quinquennat. Il a été celui du quotidien.

Il est temps de décliner les mesures, comme celle du RSA et de l’accompagnement vers la formation et l’emploi. Il y a des droits et des devoirs et ce sera de l’immersion en entreprise. Il faut aussi expliquer ce qu’est le conseiller territorial, le remplacement de la CVAE par une part de TVA bien plus dynamique.

Le Président est le seul candidat qui met dans ses propos de l’optimisme dont les Français ont besoin pour croire en leur avenir. Le vrai début de la campagne, c’était le 1er mai 2017. À titre personnel, je ne crois pas que les Français souhaitent aujourd’hui  mettre leur destins entre les mains de Marine Le Pen pour affronter les difficultés»

Recueilli par Alix BERTHIER
(Photo Manon BOLLERY)

L'arrivée d'Emmanuel Macron au lycée polyvalent des Marcs d'Or


Emmanuel Macron à la Maison-phare pour voir l'avenir


«Il faut remettre les entreprises et les débouchés professionnels au coeur du projet», déclare Emmanuel Macron


Bains de foule et exercices de campagne pour le candidat Emmanuel Macron à Dijon


L’orientation et l’engagement des jeunes, vecteurs d’avenir pour Emmanuel Macron à Dijon




Infos-dijon.com - Mentions légales