> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté
02/04/2024 18:57

HANDICAP : Fadila Khattabi présente la nouvelle campagne de sensibilisation à l'autisme

«Cette campagne de sensibilisation nationale a un objectif clair : donner à chacun des clefs de compréhension essentielles de ce qu’est l’autisme», a déclaré la ministre chargée notamment des personnes handicapées, ce mardi 2 avril.
Communiqué du gouvernement du 2 avril 2024 :

A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le 2 avril, une campagne de plusieurs spots visant à donner des clefs de compréhension aux Français sur ce qu’est l’autisme, sera diffusée tout au long de la première semaine d’avril. De nombreuses personnalités se sont mobilisées pour ce projet qui s’articule autour d’une ambition collective : « Mieux connaitre l’autisme, c’est mieux vivre ensemble ».
 
La méconnaissance de ce qu’est l’autisme nourrit les craintes et contribue à mettre à l’écart de la société les personnes concernées et leurs familles : 89% des personnes autistes se sentent incomprises par leur entourage.

L’autisme c’est encore trop souvent, la culpabilisation des parents, et notamment des mères, la difficulté pour les personnes concernées à trouver un travail et le garder, une grande solitude et des idées suicidaires fréquentes. Bien que le sujet soit plus visible aux travers de reportages, de fictions et d’une politique volontariste du président de la République et du Gouvernement, les représentations caricaturales, les idées reçues et les fausses croyances continuent encore à circuler.

La campagne de sensibilisation est constituée de trois films de cinquante secondes qui donnent chacun une clef pour mieux comprendre le mode de fonctionnement des personnes autistes et réaffirmer l’absence de culpabilité des mamans : un premier spot sur l’hyper sensorialité, un second sur le décryptage des émotions et des codes sociaux et un troisième réaffirmant que l’autisme est un trouble du neurodéveloppement sans aucune cause éducative ou affective.

Chacun des films est porté à la fois par une personne autiste et une personnalité : les humoristes Paul Mirabel et Elie Semoun, les acteurs Francis Perrin son épouse Gersende et leur fils Louis, et enfin Paul El Kharat écrivain et chroniqueur. La campagne a été conçue avec des familles et des personnes autistes autour de deux scénaristes engagées : Hélène Grémillon, autrice, réalisatrice, coscénariste du film sur le handicap « Presque » d’Alexandre Jolien et Bernard Campan ; Minh Tran Huy, journaliste et autrice. Son avant dernier ouvrage sur son fils autiste Paul « Un enfant sans histoire » a reçu de nombreux prix dont le prix du livre France télévision en 2023.

La maison de l’autisme et les 27 centres ressources autisme (CRA) signent la campagne afin d’être mieux identifiés. Ils informent, orientent, sensibilisent et forment sur tout le territoire aussi bien les personnes concernées, les familles que toutes typologies de professionnels. Enfin la fondation Malakoff Humanis a participé au financement des films et en assurera la promotion auprès de ses publics.

Fadila Khattabi : « Cette campagne de sensibilisation nationale a un objectif clair : donner à chacun des clefs de compréhension essentielles de ce qu’est l’autisme. Non, l’autisme n’est pas le résultat d’une trop longue exposition aux écrans. Non, l’autisme n’est pas causé par les parents. Non, l’autisme n’a pas origine psychanalytique. Mieux comprendre ce trouble nous permettra de dépasser collectivement ces postures désuètes qui ont un impact réel et négatif sur la qualité de vie de plus 700 000 de nos compatriotes. C’est tout le sens de cette campagne, issue de la deuxième stratégie nationale pour les troubles du neurodéveloppement et portée avec brio par notre délégué interministériel. On avance ! »

Etienne Pot : « Il faut poursuivre un travail sans relâche pour que le grand public et tous les professionnels en contact avec des personnes autistes, aient les bonnes clés de compréhension de ce trouble. Il faut ouvrir un nouveau chapitre permettant à la société de porter un regard bienveillant sur tous ceux qui ont un handicap invisible. C’est-à-dire les personnes autistes mais aussi les personnes DYS, TDAH, TDI. Elles représentent désormais plus d’une personne sur six. »

Les films seront diffusés à partir du mardi 2 avril sur de nombreuses chaines de télévision (France TV, groupe M6, Canal+ group, groupe NRJ, 200 salles de cinéma, Dailymotion …)

Vous pouvez les retrouver et les diffuser via les liens suivants :
https://www.youtube.com/@ministeresolidarites